Dates, horaires, tickets: le mode d’emploi de Batibouw 2020

Dates, horaires, tickets: le mode d’emploi de Batibouw 2020

Dates

Du 29 février au 8 mars.

Lieu

Brussels Expo, place de Belgique, 1 à 1020 Bruxelles (plateau du Heysel).

Horaires

Le salon est ouvert de 10 à 18 h 30 le week-end, et de 12 à 20 h 30 en semaine (jusqu’à 22 h 30 lors de la nocturne du jeudi 5 mars).

Entrées

4 points d’accès :

- Hall Astrid via la passerelle du parking C ;

- Palais 3 (côté métro) ;

- Palais 10 (côté Atomium) ;

- Palais 12 via parking Esplanade.

Tickets

Plusieurs formules de tickets sont disponibles. Pour éviter les files à l’entrée, il est recommandé d’acheter son ticket en ligne : 13,50 euros (15 euros sur place). L’entrée est gratuite pour les moins de 6 ans (8,50 euros pour les 8-12 ans). Un ticket « afterwork » est disponible gratuitement en ligne. Il donne accès au salon après 16 heures.

Configuration

Cette année, Batibouw s’étend dans tous les palais, à l’exception du palais 2. Le palais 1 sera réservé aux professionnels.

Parkings

Brussels Expo possède de nombreux parkings pour plus de 12.000 voitures. Coût : 10 euros.

Train

Si vous venez en train, arrêtez-vous à Bruxelles-Midi et prenez la ligne de métro 6 direction Roi Baudouin. Descendez à la station « Heysel ».

Métro

Ligne 6 (station « Heysel »).

Tram

Ligne 7 (Vanderkindere-Heysel) arrêt « Esplanade » ; ligne 3 (Churchill-Esplanade), arrêt « Stade » ; ligne 51 (Van Haelen-Heysel), sortie « Stade ».

Bus

Ligne 84 (Beekkant-Heysel) et ligne 88 (Machtens-Heysel).

Application

Une application Batibouw existe (Google et Apple). C’est votre assistant personnel qui vous permettra de passer une visite agréable et organisée.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HEALTH-CORONAVIRUS_BELGIUM

    Coronavirus: une deuxième vague arrive, face à des médecins mal équipés

  2. d-20200325-GFMNMR 2020-03-27 23:07:57

    Coronavirus: le décès d’une infirmière de 30 ans émeut la profession

  3. Mons à l’arrêt.

    L’indemnité wallonne aux PME: un succès qui donne des idées

La chronique
  • Lettre d’Europe: un défi majeur pour les partis modérés en Allemagne

    Comme tous les autres pays européens, l’Allemagne est actuellement confrontée à la troisième pire crise de la décennie. Cette fois-ci cependant, et c’est ce qu’on espère, les conséquences politiques de la crise pourraient être bien différentes. En Allemagne, la crise de l’euro et la crise des réfugiés ont érodé les partis du centre et renforcé les extrémités de l’échiquier politique. Alors que les deux grands partis que sont la CDU/CSU et le SPD raflaient encore 70 % des voix au total il y a dix ans, ils remportent moins de 50 % des suffrages aujourd’hui.

    Mais dans cette crise du coronavirus, les partis du centre remontent soudainement dans les sondages, tandis que l’AfD perd de son influence, tout comme Die Linke et Die Grünen. En cette période d’angoisse, d’incertitude et de changement inconcevable, les Allemands sont en quête de sécurité. Ils se rassemblent derrière le gouvernement fédéral – et l’applaudissent pour la fermeté de sa réponse aux enjeux actuels. Interrogés dans le cadre d’un sondage,...

    Lire la suite

  • Coronavirus: la priorité reste de sauver les vies, cette certitude-là est sans prix

    C’est un équilibre d’une difficulté inouïe à garder dans un monde qui tangue comme jamais et où la mort frappe intensément. Un équilibre multiple aussi à trouver entre la vie des gens et la survie de l’économie, entre les points de vue du nord et du sud, les positions de partis politiques fragilisés et nerveux, entre les différents pans de la société en alerte maximale.

    Ce vendredi, la ligne était extrêmement étroite pour la Première ministre Sophie Wilmès. Les critiques, questions, récriminations,...

    Lire la suite