L’Arabie saoudite suspend l’entrée des pèlerins: le coronavirus continue de se propager dans le monde

L’Arabie saoudite suspend l’entrée des pèlerins: le coronavirus continue de se propager dans le monde
EPA

Le président Donald Trump a insisté sur le fait qu’une large propagation du nouveau coronavirus aux Etats-Unis n’était pas inévitable, alors que le virus se propage à travers le monde et que l’Arabie saoudite a suspendu l’entrée sur son territoire des pèlerins se rendant à la Mecque.

« Il y a une chance que ça s’empire, une chance que ça s’empire de façon significative », a averti le locataire de la Maison Blanche lors d’une conférence de presse mercredi soir. « Mais rien n’est inévitable », a ajouté M. Trump qui a désigné son vice-président

Même s’ils sont relativement épargnés jusqu’ici avec 15 cas détectés, les Etats-Unis sont prêts à répondre à l’épidémie à « une échelle beaucoup plus grande », a averti M. Trump, ajoutant qu’il déciderait « en temps voulu » de nouvelles restrictions depuis et vers les zones infectées.

De son côté, l’Arabie saoudite a suspendu « temporairement » l’entrée sur son territoire des pèlerins se rendant à La Mecque, dans le but de prévenir l’arrivée de l’épidémie de Covid-19. Le nouveau coronavirus a débarqué plus au sud, en Amérique latine, qui n’avait pas encore été touchée par l’épidémie, en y entrant par le Brésil.

Un pic en Chine

Le Pakistan, pays frontalier à la fois de la Chine et de l’Iran, où les décès sont les plus nombreux, a également annoncé mercredi ses deux premiers cas. « Pas besoin de paniquer, les choses sont sous contrôle », a voulu rassurer le conseiller en santé du Premier ministre, Zafar Mirza.

En Europe, Danemark, Autriche, Suisse, Norvège, Roumaine, Croatie, Macédoine du Nord et Grèce sont désormais touchées, et la France a annoncé mercredi son premier mort français qui n’avait pas voyagé dans une zone à risque.

Le Covid-19 concerne désormais, Chine mise à part, une quarantaine de nations. Mais l’épidémie semble avoir atteint un pic en Chine où le nombre de décès quotidiens continue de diminuer : les autorités ont annoncé jeudi 29 nouveaux décès en 24 heures, le nombre le plus bas depuis près d’un mois.

Le nouveau coronavirus a provoqué quelque 80.000 contaminations (dont près de 2.800 hors de Chine) et plus de 2.700 morts dans le monde, selon des statistiques communiquées mercredi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous