Volley: l’Espagnol Fernando Munoz est le nouveau coach des Red Dragons

Belga
Belga

L’Espagnol Fernando Munoz est le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale masculine de volley, les Red Dragons. C’est ce que la fédération belge de volley a annoncé jeudi dans un communiqué. Ancien coach de l’Espagne, Munoz s’est engagé jusqu’en 2024.

De bons résultats aux Championnats d’Europe de 2021 et 2023 constituent les principaux objectifs, a indiqué la fédération. La qualification au Mondial 2022 est également mise en avant dans les objectifs.

Munoz a dirigé l’Espagne de 2011 à 2019. Il a décroché plusieurs médailles dans des tournois de l’European League et mené l’équipe à deux qualifications consécutives à l’Euro. Parallèlement à cela, il a aussi dirigé Ziraat Ankara de 2013 à 2017 et l’Olympiacos de 2017 à 2020. Avec le club grec, il a réussi le doublé championnat/coupe nationale en 2018 et 2019. Son palmarès comprend aussi, entre autres, une Coupe Challenge remportée en 2009 avec Arkas Sport Izmir ou encore quatre championnats d’Espagne consécutifs, entre 2000 et 2003, gagnés avec Unicaja Almeria.

Dans son communiqué, la Fédération belge explique avoir « choisi quelqu’un avec de l’expérience au plus haut niveau international qui, avec une vision à long terme, pouvait cocher les objectifs à long terme correspondants ». Le nouveau sélectionneur est « connu pour sa communication positive et professionnelle avec les jeunes et les joueurs plus expérimentés », détaille encore la fédération qui se dit « convaincue qu’une personne possédant ces qualités peut amener l’équipe à un niveau supérieur. »

Munoz se dit « honoré » de travailler dans la fédération belge et avec les Red Dragons. « Les objectifs à court, moyen et long terme sont très importants et motivants pour chacun d’entre nous », explique l’Espagnol. « J’ai vraiment hâte de commencer à travailler avec ce groupe fantastique de joueurs. J’espère que les fans apprécieront le volley-ball que nous proposerons pour atteindre nos objectifs. »

Munoz fera ses débuts le 30 mai durant l’European Golden League, à Bruxelles. Les Red Dragons auront notamment comme adversaire, clin d’oeil du destin, l’Espagne.

Il succède à Dominique Baeyens, qui assurait l’intérim après le départ de Brecht Van Kerckhove début novembre. Baeyens a dirigé l’équipe nationale durant le tournoi de qualification olympique joué à Berlin, début janvier, où les Red Dragons n’ont pas réussi à décrocher leur ticket pour les Jeux de Tokyo. Baeyens reste impliqué auprès de la fédération. Il dirigera le ’projet espoirs 2020-2024’ dont « l’accent est mis sur l’accompagnement et le flux de jeunes vers l’équipe seniors des Red Dragons ». Kris Eyckmans reste à la tête de l’équipe des moins de 20 ans.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Valentine Dumont (surtout en 400 m libre) visera une qualification olympique. @Belga

    Natation: les Belges à l’épreuve de l’eau à Rotterdam

  • Kevin Escoffier a fondu en larmes à la simple évocation du naufrage. @Reuters

    Par Thierry Wilmotte

    Voile

    Nuit d’angoisse sur le Vendée Globe

  • La légende était de retour pour un soir.

    Par Manu Salvé

    Boxe

    Boxe: retour réussi pour Mike Tyson

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous