Coronavirus: 15 Belges en quarantaine à Tenerife peuvent quitter leur hôtel

Coronavirus: 15 Belges en quarantaine à Tenerife peuvent quitter leur hôtel

Un nombre restreint de Belges asymptomatiques a été autorisé à quitter l’hôtel où ils sont confinés depuis mardi, sur l’île espagnole de Tenerife, en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus, ont indiqué jeudi les Affaires étrangères.

Selon ces dernières, en contact étroit avec les autorités espagnoles, 130 touristes dont 15 Belges pourront rentrer chez eux plus tôt que prévu. On ne connaît pas encore leur date de retour.

Plus de 700 touristes séjournent à l’hôtel H10 Costa Adeje Palace de Tenerife, dont 118 Belges. L’établissement a été placé en quarantaine mardi après que quatre Italiens ont été testés positifs au virus Covid-19.

Des Allemands demandent leur évacuation

La situation à l’hôtel de Tenerife, qui est en quarantaine en raison d’infections au coronavirus, se détériore. « En termes d’approvisionnement et de conditions d’hygiène, la situation sur place est dramatique », peut-on lire dans une lettre adressée par des vacanciers allemands à leur ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas.

Les autorités espagnoles semblent incapables de faire face à la situation compte tenu des ressources médicales limitées sur l’île des Canaries. « En raison du manque de protection contre les infections que nous constatons malheureusement ici, une évacuation rapide vers l’Allemagne est nécessaire », indique la lettre.

Un vacancier allemand a déclaré que de nombreux touristes craignent que de nouveaux cas soient découverts et que la quarantaine puisse durer très longtemps. « Les conditions d’hygiène sont un désastre. C’est un risque énorme pour tout le monde ici », a déclaré Lars Winkler. « De plus, personne ne nous informe sur la suite des événements. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous