Pays-Bas, Allemagne, France, ... : le coronavirus contamine l’Europe

Pays-Bas, Allemagne, France, ... : le coronavirus contamine l’Europe

L’épidémie du coronavirus qui se propage désormais bien au-delà de la Chine est entrée dans une phase décisive selon l’OMS, tandis que les mesures drastiques se multiplient dans le monde.

Si la Chine était jusqu’à peu l’unique foyer mondial de coronavirus, le risque s’est démultiplié avec l’émergence de nouveaux pays-sources comme la Corée du Sud, l’Iran et l’Italie.

Près de 79.000 personnes ont jusqu’ici été contaminées en Chine, dont 2.747 mortellement. Le coronavirus touche également une cinquantaine d’autres pays, avec un bilan de plus de 4.000 contaminations et plus de 60 morts.

Le nombre de personnes contaminées au coronaviru ne cesse d’augmenter en Europe qui fait tout pour stopper l’épidémie.

L’Italie

La Protection civile italienne a publié jeudi un nouveau décompte des personnes testées positives, passé à 650 contre 400 mercredi, dont 17 décès (contre 12 auparavant). Le pays le plus touché d’Europe est devenu une plateforme de diffusion sur le continent. Onze villes sont en quarantaine dans le Nord, en Lombardie et Vénétie. Cinq match du national, dont le choc entre la Juventus de Turin et l’Inter Milan se dérouleront ce week-end à huis-clos.

championnat

Espagne

Dix-sept cas dont 12 liés à l’Italie. Un hôtel de Tenerife (Canaries) où logent quatre Italiens contaminés est en quarantaine depuis mardi.

En revanche trois cas ont été contaminés sur le sol espagnol, dont un homme dans un état grave dans la région de Madrid et un cas à Séville.

Avec plus de 240.000 Italiens vivant en Espagne, les autorités déconseillent les voyages dans les régions d’Italie touchées comme dans les autres pays à risque. Elles imposent des tests aux voyageurs qui en reviennent et présentent des symptômes.

France

Le nombre de personnes contaminées est passé jeudi à 38 cas confirmés contre 18 la veille, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

La France compte désormais 12 patients guéris, vingt-quatre hospitalisés et deux déces depuis l’arrivée du virus sur son territoire le 24 janvier.

Paris a invité à reporter les voyages vers les zones du Nord de l’Italie. Les élèves revenant de Chine, Singapour, Corée du Sud et des régions italiennes de Lombardie et Vénétie ont été invités à rester chez eux pendant 14 jours après leur retour.

Allemagne

44 cas, dont 14 salariés d’un équipementier bavarois contaminés par un collègue revenant d’une formation en Chine.

Le gouvernement a annoncé jeudi que les voyageurs venant de Chine, Corée du Sud, Iran et Italie devront indiquer où ils vont séjourner en Allemagne.

Plusieurs centaines de personnes ayant participé, comme un couple infecté, à un carnaval en Rhénanie du Nord-Westphalie ont été mises en quarantaine à domicile. Les personnes infectées sont situées dans l’arrondissement de Heinsberg, à la frontière néerlandaise et à moins de 30 kilomètres de la frontière belge.

Belgique

Un cas , un homme arrivé de Wuhan début février dont la quarantaine s’est achevée. Les écoles flamandes et francophones rouvriront leurs portes lundi, comme prévu.

116 touristes belges sont en quarantaine dans un hôtel à Tenerife. 15 d’entre eux vont pouvoir rentrer chez eux.

Pays-Bas

Le premier cas a été détecté jeudi, chez un patient ayant récemment voyagé dans le Nord de l’Italie.

Royaume-Uni

Quinze cas recensés, dont deux liés à Tenerife et à l’Italie.

Les autorités déconseillent tout voyage non essentiel dans les zones touchées en Italie et demandent à leurs ressortissants revenant de ces zones de rester isolés chez eux et se faire connaître auprès des services de santé.

Suisse

Quatre cas sont recensés. Le tout premier, détecté mardi, est un homme d’environ 70 ans infecté près de la ville italienne de Milan.

Deux autres personnes testées positives au virus se situent aussi dans une région frontalière de l’Italie (les Grisons). Le dernier cas est recensé à Genève, à la frontière avec la France.

Grèce

Trois cas, deux Grecques ayant récemment voyagé dans le Nord de l’Italie et un enfant de 10 ans.

Le gouvernement a annulé les fêtes de carnaval prévues ce week-end dans le pays et adopté un décret prévoyant des mesures (interdictions temporaires de déplacement, fermeture des écoles ou des salles de spectacle) si l’épidémie devenait massive.

Croatie

Trois cas, dont un jeune homme ayant séjourné récemment en Italie et son frère ainsi qu’un homme travaillant à Parme (Italie).

Autriche

Trois cas, dont un jeune couple italien dont la femme travaillait comme réceptionniste dans un hôtel d’Innsbruck brièvement mis en quarantaine mardi. Frontalière de l’Italie, l’Autriche déconseille à ses ressortissants de se rendre dans les régions italiennes touchées.

Danemark

Un cas. Les personnes présentant des symptômes et arrivant de zones touchées dont le Nord de l’Italie sont appelées à se faire tester.

Norvège

Quatre cas : une personne revenue de Chine le week-end dernier, et trois cas annoncés jeudi. Parmi ceux-ci, deux sont liés à l’épidémie en Italie et un est lié à l’Iran.

L’Institut norvégien de santé publique appelle à se préparer à «une grave épidémie».

Finlande

Deux cas -une touriste chinoise en Laponie détectée fin janvier et celui annoncé mercredi d’une Finlandaise ayant séjourné en Italie du Nord.

Suède

Sept cas. Le premier recensé fin janvier était une femme ayant séjourné dans la région de Wuhan. Parmi les six cas révélés mercredi et jeudi, deux sont liés à l’épidémie en Italie, un à l’Iran et un a été contaminé au contact de personnes porteuses du virus lors d’un voyage en Allemagne.

Pays-Baltes

Un cas en Estonie (un Iranien résidant dans le pays). La Lituanie a déclaré l’état de «situation extrême» lui permettant d’agir et débloquer des fonds plus rapidement en cas d’épidémie. La Lettonie a réservé une centaine de lits d’hôpitaux et demande à ses ressortissants revenus de pays touchés de prendre 14 jours de «congé-quarantaine» payés par la Sécurité sociale.

Georgie

Un cas, un Géorgien revenu d’Iran et placé à l’isolement dans un hôpital de Tbilissi.

Macédoine du Nord

Un cas, une femme de retour d’un séjour d’un mois en Italie

Roumanie

Un cas, un homme entré en contact avec un Italien ayant récemment séjourné dans son pays.

Le pays place en quarantaine les personnes s’étant rendues dans les zones touchées d’Italie du nord.

Russie

Cinq cas dont deux Chinois dorénavant guéris et trois des quinze ressortissants russes rapatriés du bateau de croisière en quarantaine au Japon.

Les autorités déconseillent les voyages en Italie, Iran et Corée du Sud et cesseront vendredi l’attribution de visas, hormis de travail et humanitaires, aux Iraniens. Les vols vers la Corée du Sud seront suspendus à partir du 1er mars.

Les pays européens non contaminés

La Bulgarie ne compte aucun cas, comme en Hongrie. La compagnie Air Bulgarie a suspendu temporairement sa liaison Sofia-Milan.

En Pologne, il n’y a aucun cas. Des contrôles des passagers en provenance de Chine et d’Italie sont effectifs dans tous les aéroports recevant des vols internationaux.

Aucun cas signalé en Répulique Tchèque où plusieurs dizaines de Tchèques de retour d’Italie ont été placés en quarantaine. En Slovaquie, on contrôle les températures aux arrivées d’Italie à l’aéroport de Bratislava.

>> Pakistan, Brésil, ... : la liste des pays touchés par le coronavirus s’allonge

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous