Négociations fédérales: Joachim Coens évoque une «coalition corona»

Négociations fédérales: Joachim Coens évoque une «coalition corona»
Belga

Un gouvernement « combatif » est nécessaire pour s’attaquer à l’impact économique de l’épidémie de coronavirus, estime le président du CD&V, Joachim Coens, qui va jusqu’à parler d’une « coalition corona ». « Peut-être pouvons-nous parler d’une coalition ‘corona’ de ceux qui veulent faire quelque chose, mettre le budget en ordre, s’occuper de la compétitivité et améliorer le pouvoir d’achat des gens », a-t-il expliqué sur les ondes de la VRT.

Le 19 février, le Roi a chargé les présidents de la Chambre et du Sénat, Patrick Dewael (Open VLD) et Sabine Laruelle (MR), de prendre les contacts nécessaires en vue de former un gouvernement de plein exercice. Les deux libéraux ont annoncé qu’ils travailleraient dans la plus grande discrétion. A entendre M. Coens, ils ont eu des contacts durant cette semaine notamment avec le CD&V.

Les chrétiens-démocrates flamands sont toujours disposés à discuter mais continuent à plaider pour une coalition qui aurait une majorité de part et d’autre de la frontière linguistique, ce qui implique la présence de la N-VA.

Parmi les thèmes de discussion, le président du CD&V met en avant une fiscalité plus juste à l’heure où il apparaît que, l’an passé, 172 milliards d’euros ont quitté la Belgique pour aller dans des paradis fiscaux. Il souhaite examiner les recommandations de la commission parlementaire « Panama Papers » qui pourraient encore être mises en œuvre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous