Les Bourses mondiales accusent leur pire chute depuis 2008 à cause du coronavirus

Les Bourses mondiales accusent leur pire chute depuis 2008 à cause du coronavirus
AFP

La panique s’est emparée des marchés mondiaux, les Bourses européennes dévissant à l’ouverture vendredi, plombées par la perspective de conséquences dévastatrices pour l’économie mondiale de l’épidémie de coronavirus.

Les pertes enregistrées par les actions européennes depuis vendredi dernier, autour de 12-13 %, sont les plus importantes depuis la crise financière de 2008-2009, où l’économie mondiale était entrée en récession.

Des signes font craindre le pire, comme le niveau de l’indice de volatilité VIX (ou « indice de la peur »), au plus haut depuis 2011, année où sévissait une crise de la dette publique dans la zone euro.

Après la dégringolade de Wall Street jeudi (-4,42 % pour le Dow Jones et le S&P 500, -4,61 % pour le Nasdaq), les marchés asiatiques ont à leur tour accusé le coup, Tokyo et Shanghai dévissant de près de 4 % tandis que Shenzhen a plongé de quasiment 5 %. Les pertes ont été plus limitées à Hong Kong, qui a fini sur un repli de 2,42 %.

Sur le même sujet
Bourse
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous