Wout Van Aert va prendre le départ de sa première course depuis le Tour de France: «Ma condition est bonne, je suis impatient»

belga
belga

Wout Van Aert avait lourdement chuté lors du contre-la-montre de Pau le 19 juillet dernier sur le Tour de France. Il n’avait repris la compétition que fin décembre en cyclo-cross et le voilà prêt à reprendre sur le bitume, après un stage de préparation à Tenerife.

Le champion de Belgique du contre-la-montre ne devait initialement pas prendre part au Nieuwsblad. Il avait prévu de lancer sa saison aux Strade Bianche le 7 mars en Italie. « Mais le coronavirus en a décidé autrement », a déclaré Wout van Aert vendredi lors d’un point-presse de son équipe Jumbo-Visma à Gand. « Je n’y pensais pas plus que ça, mais c’est devenu plus concret après l’annulation des dernières étapes du Tour des Émirats arabes unis. « L’équipe m’a demandé si je voulais reprendre plus tôt, car il y a des chances que les courses italiennes n’aient pas lieu. J’aurais alors dû reprendre au GP de l’E3 et cela aurait été trop tard ».

« Trois leaders »

La tenue des Strade Bianche est également incertaine en raison du coronavirus, tout comme celle de Milan-Sanremo le 21 mars. « Me voilà donc ici au départ du Nieuwsblad, avec de bonnes sensations », dit Wout Van Aert, arrivé en Belgique jeudi soir. « Ma condition est bonne et je suis impatient de prendre le départ. Je ne sais pas si j’aurai peur. Au début, j’avais peur quand je regardais une course à la télévision. J’ai fait un travail là-dessus mais je ne sais pas ce que ça va donner en course. Je ne pourrai le dire que samedi soir. Mais cela ne me préoccupe pas. Je veux juste rouler avec mon équipe. Amund (Jansen), Mike (Teunissen) et moi sommes sur un même pied d’égalité. Nous sommes trois leaders et nous allons tout donner. Notre objectif est de nous retrouver ensemble dans le final ».

D’après le directeur sportif Merijn Zeeman, les Jumbo-Visma ont peu de chances de l’emporter samedi après plusieurs semaines de stage en altitude. « Je suis d’accord avec lui », dit Wout van Aert. « Nous avons tous les trois suivi ce stage. Notre pic de forme est prévu plus tard dans la saison et ce ne serait pas logique de nous voir battre des garçons qui ont plusieurs courses dans les jambes. D’un autre côté, tout le monde sait ce qu’il doit faire à l’entraînement pour être bon. Nous avons cette expérience. Merijn dit peut-être cela en espérant le contraire », conclut Wout van Aert en souriant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous