Accueil Monde

L’Otan offre un soutien… verbal à l’allié turc

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Le service minimum ? Les pays membres de l’Otan ont marqué vendredi leur « solidarité » avec leur allié truc, pilier stratégique sur le flanc sud-est de l’Alliance atlantique. Mais ce soutien, verbal, est resté symbolique, même si interrogé par des médias turcs, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a vaguement indiqué que « les Alliés regardent en permanence ce qu’ils peuvent faire davantage pour soutenir la Turquie ». Pas question pour l’Alliance, en tout cas, de répondre à la demande faite par Ankara d’imposer une zone d’exclusion aérienne dans le nord-ouest de la Syrie – ce serait se lancer dans une confrontation directe avec la Russie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs