Accueil Belgique Politique

Fraude à l’Office wallon des déchets: comment le comptable a détourné 2 millions

Le parlement wallon a entendu la hiérarchie de l’Office des déchets. L’absence de contrôle interne et l’expertise du comptable ont permis le détournement de deux millions d’euros au moins. René Tonneaux reste introuvable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Le parlement wallon a entamé ce lundi de longues auditions afin de faire la lumière sur les détournements dont est suspecté René Tonneaux, le comptable de l’Office wallon des déchets. Le préjudice est estimé à deux millions d’euros. Le fonctionnaire effectuait quasi mensuellement des versements sur un compte personnel, au moins depuis 2007. Le pot aux roses a été découvert le vendredi 12 février. L’agent a reconnu les faits le lundi devant sa hiérarchie. Depuis lors, il est introuvable…

Les députés marchent sur des œufs. Une instruction est en cours. Les responsables de l’Office seront sans doute invités à témoigner par les enquêteurs. En outre, Carlo Di Antonio (CDH), le ministre fonctionnel, sera peut-être amené à prendre des décisions disciplinaires à l’encontre des membres de l’administration. Leurs auditions ne peuvent évidemment pas se transformer en jugement a priori.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Mauro Fiorini, mardi 1 mars 2016, 11:16

    Il est curieux que dans cette affaire, il ne soit jamais fait mention du ou des banques concernées par la reception des fonds. Si le nom du bénéficiaire divergeait du nom du titulaire, vu l'importance des montants, le système anti-blanchiment de la banque aurait dû réagir. Si les fonds étaient toujours dirigés vers la meme institution, là aussi le système anti-blanchiment aurait dû réagir. On a l'impression qu'il pouvait agir sans double signature.

  • Posté par Christine Drapier, mardi 1 mars 2016, 10:23

    L'Administration wallonne a toujours été une pétaudière socialiste ou la compétence et l'intégrité ont bien moins d'importance que la couleur politique et la soumission. C'est vieux depuis plus de 40 ans. Mon mari et moi, anciens fonctionnaires wallons en savons quelque chose

  • Posté par Eric Lavenne, mardi 1 mars 2016, 6:19

    Les dysfonctionnements: "du pain blanc" pour l' extrême droite .Mais cela, les "crapules tricheurs et magouilleurs" s'en moquent impérialement.(Pire que des Banksters)

  • Posté par Fernand Stenuit, lundi 29 février 2016, 22:20

    Quel cirque, comme toujours en Wallonie , la valse des petits copains PS ne s'arrètera jamais.Hélas, , et on a toiut fait pour que le suspect puisse prendre la fuite . La wallonie , c'est le Tonneaux des danaides. Dormez.;dormez ... petits pigeons , vous ètes bien protégés..

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs