Accueil Monde France

«Le bazar»: quand le ski vire au cauchemar en France

Télésiège en panne, météo capricieuse… Les conditions n’étaient pas réunies pour des vacances de rêve.

Temps de lecture: 2 min

Les vacances au ski, c’est partir avec l’envie de s’évader et de tout oublier. Sauf que le rêve peut parfois se transformer en cauchemar, comme pour les skieurs du domaine du « Grand Massif » en Haute-Savoie en cette semaine de carnaval.

Un télésiège « stratégique » de la très belle et agréable station de Morillon a été mis à l’arrêt forcé dès mardi. « Il restera fermé au plus tard jusqu’au lundi 02 mars inclus. Une panne mécanique sur une pièce rare et spécifique nécessite un réusinage par le constructeur POMA », explique les responsables dans un communiqué.

Ce qui a provoqué un report vers d’autres infrastructures et la paralysie de celles-ci : l’attente au bas des pistes pour les remontées mécaniques s’est envolée, jusqu’à parfois plus d’une heure, selon les internautes… « Le bazar », déclare l’un d’eux. « On se croirait dans le métro aux heures de pointe en cas de grève », ajoute un autre.

evacuation2

remontee

C’était l’affluence des grands jours, avec les vacances belges mais surtout françaises. « La station n’est pas adaptée pour les semaines de grandes affluences ». Dans les recommandations sur la page Facebook, ils sont nombreux à évoquer leur « expérience » de la semaine : « C’est inskiable vu le monde. Dans l’ensemble, ce n’est pas adapté à l’affluence des skieurs, liaisons saturées… On ne reviendra plus », « Si vous aimez attendre plus que skier, cette station est pour vous »

Et pour ne rien arranger, le domaine skiable a été complètement évacué jeudi en fin de matinée en raison de « fortes rafales de vent et de visibilité très réduite », suscitant la colère des internautes sur la procédure suivie. Quand le sort s’acharne…

>>> Spectaculaire incendie dans une station de ski en France (vidéo)

evacuation

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Majoros Nathanael, lundi 2 mars 2020, 9:34

    J'y étais. Votre titre est putaclic au possible. Bouhou, une demi-journée de fermeture et des longs temps d'attente pour ceux qui ne prenaient pas de précautions de partir tôt et d'en bas. Pas le plus pratique, sans doute une faute de ne pas avoir la pièce de rechange, mais franchement, vous n'avez pas honte d'appeler ça un cauchemar ?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs