Ghislain de Mévius s’impose à l’Haspengouw Rally

Ghislain de Mévius s’impose à l’Haspengouw Rally

Très disputé d’un bout à l’autre, l’Haspengouw Rally s’est achevé, samedi soir à Landen, sur la victoire de Ghislain de Mévius. Le pilote Skoda, qui comptait 2,7 secondes de retard sur Kris Princen au départ de la toute dernière spéciale, a profité d’une vague de crevaisons qui a frappé trois des quatre premiers classés à ce moment-là !

Du coup, de Mévius s’est imposé avec 25,3 secondes d’avance sur Princen (Citroën), et 1.19,1 de bon sur la Skoda du champion en titre, Adrian Fernémont, qui a lui-même conservé la dernière marche du podium avec 2,3 secondes d’avance sur la Hyundai qu’étrennait Grégoire Munster.

Ghislain de Mévius : « De bonnes sensations sur la nouvelle Skoda »

« Avant cette dernière spéciale, je ne pensais plus pouvoir l’emporter », avouait dans un communiqué de l’organisateur du championnat, Ghislain de Mévius, tout sourire au côté de son copilote Johan Jalet. « J’y ai quand même roulé à un bon rythme en me disant qu’on ne savait jamais. Pour moi, ce fut un rallye quasi parfait. J’ai seulement été un peu trop prudent dans l’averse. Je ne pensais jamais remporter ma première victoire au Haspengouw. L’an dernier, cela avait été mon plus mauvais rallye. Nous n’avons reçu la nouvelle Fabia R5 Evo que mardi. Je l’ai un peu essayée jeudi, et directement eu de bonnes sensations à son volant. »

Kris Princen : « Triste pour Citroën »

La déception de Kris Princen contrastait évidemment avec le bonheur du vainqueur du jour. « Ce coup du sort est triste pour le rallye belge en général et plus encore pour Citroën, qui semble reprendre largement goût au rallye, » regrettait Princen. « Moi, je roule davantage pour le résultat que pour le championnat. Une seule place m’intéresse : la première. Et ici, c’est l’endroit le plus important pour la décrocher. »

Adrian Fernémont : « La faute à pas de chance »

Troisième suite à la double crevaison qui a coûté 1’28 » à William Wagner, rétrogradé à la 6e place, Adrian Fernémont estimait comme Princen que sa crevaison ne relevait que de la malchance : « Tous deux, nous avons crevé à l’entrée de la portion sur terre. Avec le ruissellement de la pluie, des pierres ont sans doute émergé de la terre. Je n’ai pas senti de contact. Mais l’an dernier, j’avais abandonné après 3 spéciales ici. Le résultat est donc bien meilleur. »

Grégoire Munster : « La Hyundai doit encore progresser »

Un autre bénéficiaire des rebondissements de fin de course est Grégoire Munster, passé de la 5e à la 4e place finale. « Quand on prend le départ d’un rallye, c’est toujours dans l’espoir de le gagner, » avouait le pilote Hyundai à l’arrivée. « Mais le résultat est quand même prometteur quand on sait que je n’avais que très peu testé avant le départ. Pour les routes belges, la Hyundai doit encore progresser au niveau de la suspension. J’ai hâte de signer mon premier scratch à son volant. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous