Hockey sur gazon: le Léopold joue juste et s’impose face au Watducks

Hockey sur gazon: le Léopold joue juste et s’impose face au Watducks
John Thys (Belga)

Le match au sommet de cette 11e journée de compétition en division d’honneur a répondu à l’attente. Le Léopold, en tête du groupe A, souhaitait remporter un 7e succès de rang face à une équipe du Waterloo Ducks, leader de la poule B, mais blessée après sa défaite, à domicile, face au Dragons, dimanche dernier. Les Brabançons débutaient la rencontre le couteau entre les dents et s’offraient les premières possibilités avec 2 p.c. consécutifs.

La réplique uccloise était immédiate mais malgré 3 p.c. de Tom Boon, dont le dernier arrêté magnifiquement du stick par Vincent Vanasch, le premier but ne tombait pas. A la 13e minute, Tom Degroote lançait finalement les hostilités en reprenant un centre précis de Tanguy Zimmer. La réaction des visiteurs ne tardait pas William Ghislain égalisait au quart d’heure. Le 2e quart-temps était du même acabit mais malgré plusieurs possibilités pour Waterloo, c’est bien le Léopold qui menait au score à la pause suite au but de Tanguy Zimmer à quelques secondes de la rentrée aux vestiaires.

La seconde période débutait parfaitement pour les visiteurs qui recollaient au score sur penalty via Victor Charlet (37e). Pourtant la joie était de courte durée pour les Brabançons qui encaissaient un 3e but sur penalty via Tom Degroote (41e). Le Watducks jouait moins bien et Gaspard Baumgarten en profitait pour s’offrir un petit slalom conclu d’un magnifique tir en revers dans la lucarne (45e). Et alors que le Watducks jouait à 10 suite à la carte jaune de John-John Dohmen, Dimitri Cuvelier en profitait pour enfoncer le clou et inscrire le numéro 5 (52e). Le Léopold conservait son emprise sur les débats et continuait à pousser. A la 62e minute, Tommy Willems fixait le score final à 5-3 sur un rebond de penalty.

« Nous savions que la rencontre sera compliquée face au Watducks qui est peut-être le meilleur club du pays en termes de possession de balle », analysait Dorian Thiery au coup de sifflet final. « Mais nous avons mis en place notre structure et cela a porté ses fruits. Nous avons plus d’expérience que les années précédentes et cela nous permet de mieux contrôler ce type de rencontre. Nous avons également été constants durant les 70 minutes. Mais tout reste à faire dans ce championnat. On ne doit pas encore penser aux quarts de finale. Il faut continuer à travailler. »

De son côté, Vincent Vanasch restait serein malgré cette nouvelle défaite. « Nous avions pourtant bien démarré la partie. Mais on connaît le Léopold. Ils ont été opportunistes et ils ont profité de la moindre de nos erreurs. Nous avons été à chaque fois sanctionnés quand nous avons bêtement perdu la balle. En réglant cela à la pause, nous aurions pu arracher le partage et pourquoi pas la victoire. Mais c’est cela, la division d’honneur aujourd’hui, chaque détail a son importance et peut avoir de grosses conséquences. Mais voilà, il n’y a rien de grave non plus avec cette défaite. Il ne faut pas être alarmiste. L’important est de terminer parmi les 4 premiers et d’être prêt pour le quart de finale. »

Les Bruxellois méritent donc amplement leur victoire, la 8e de la saison, et confortent de la sorte leur 1ère place en tête du groupe A. Pour le Watducks, il faudra impérativement corriger le tir, vendredi soir, lors de la visite du Braxgata pour éviter de commencer à gamberger lors des 5 dernières rencontres de la saison régulière.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous