Coronavirus en Belgique: ce que l’on sait des huit personnes testées positives

Maggie De Block, la ministre de la Santé et Sophie Wilmès, la Première
Maggie De Block, la ministre de la Santé et Sophie Wilmès, la Première - Photo News

Six nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en Belgique, a annoncé lundi la ministre de la Santé, Maggie De Block, à l’issue d’un comité de concertation consacré à l’épidémie.

Au total, le nombre de cas en Belgique s’élève à 8, dont un patient qui est guéri et a quitté l’hôpital. Les 6 nouvelles personnes infectées revenaient de régions à risque au nord de l’Italie.

Patients 4, 5, 6, 7 et 8

Les six nouveaux cas testés positifs au coronavirus annoncés ce lundi revenaient de régions à risque au nord de l’Italie.

Patient 3

Une troisième personne, revenant du nord de l’Italie, a été testée positive au coronavirus en Belgique, a indiqué lundi matin le cabinet du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron.

Le patient, dépisté à Bruxelles, « présente des symptômes d’infection mais garde un bon état général », a précisé le cabinet. Sur base de la procédure nationale et en concertation avec un infectiologue du CHU Saint-Pierre – centre de référence pour le coronavirus en Belgique –, il est confiné à domicile et a reçu « le matériel nécessaire et la documentation adéquate ».

Le service d’inspection va à présent rechercher toutes les personnes qui ont été en contact avec ce patient récemment. Celles-ci devront faire part de leur état de santé et surveiller leur température deux fois par jour. En cas de fièvre, elles devront s’isoler et contacter leur médecin généraliste pour évaluer la situation avec lui. « Ceci afin de limiter la propagation de l’épidémie le plus efficacement possible », souligne le cabinet bruxellois.

Patient 2

Un patient récemment rentré « d’une région de France où quelques infections » au Covid-19 ont été constatées, a été testé positif. La personne est hospitalisée à l’Hôpital universitaire d’Anvers (UZA). Cette personne est en relativement bonne santé, a précisé Mme De Block, en se refusant de confirmer qu’il s’agissait d’une femme, comme l’a indiqué la Dr Erika Vlieghe, médecin en charge du traitement à l’UZA.

La patiente qui séjourne à l’UZA (Universitair Ziekenhuis Antwerpen) est rentrée le 26 février de France, d’une région du nord de la France « où il y a des cas » – et donc vraisemblablement le département de l’Oise, au nord de Paris.

« Elle est en bonne forme » et souffre d’« une sorte de rhume ». « Jusqu’à présent, son état de santé est favorable », a souligné la Dr Vlieghe.

Les médecins de l’Agence flamande de la santé retracent en ce moment tous les contacts que la personne a eus ces derniers jours. « Si nécessaire, ces contacts seront testés », ont souligné les autorités dans un communiqué.

Patient 1

Début février, une première infection avait été constatée chez un des Belges rapatriés de la ville de Wuhan, le chef-lieu de la province du Hubei (centre de la Chine), foyer de l’épidémie de Covid-2019. Ce ressortissant belge avait pu quitter l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles le 15 février après y avoir été placé en isolement total et subi des tests qui s’étaient révélés négatifs.

« Cette personne est maintenant guérie et a pu reprendre ses occupations quotidiennes après la quarantaine », a souligné Mme De Block.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous