Accueil Société

Quinze ans requis contre les dirigeants de «la filière syrienne»

Lundi, le procureur fédéral a requis des peines de sept à 15 ans contre ceux qu’ils considèrent comme les dirigeants du réseau dont 31 membres sont jugés depuis deux semaines – certains par défaut – devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les frères Othman et Mohamed A. étaient, selon le ministère public, deux maillons essentiels dans le réseau qui, entre 2012 et 2014, achemina vers la Syrie de nombreux candidats au djihad. Des jeunes qui s’étaient croisés « sur le chemin d’Allah » dont l’itinéraire, ici, passait très prosaïquement par « la cage aux ours » et quelques autres lieux de Schaerbeek : la salle de sport Queensbury, le snack « Andaluz », la librairie islamique qu’exploitait Redouane E., le beau-frère des deux frangins.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs