Merkel juge «inacceptable» qu’Ankara fasse pression sur l’UE «sur le dos des réfugiés»

Merkel juge «inacceptable» qu’Ankara fasse pression sur l’UE «sur le dos des réfugiés»
AFP

La chancelière allemande Angela Merkel a jugé lundi « inacceptable » que la Turquie fasse pression sur l’Union européenne « sur le dos des réfugiés », en ouvrant ses frontières avec la Grèce. L’UE attend de la Turquie qu’elle respecte l’accord visant à empêcher les migrants d’atteindre l’Europe, a déclaré lundi le porte-parole d’Angela Merkel, après qu’Ankara eut mis en garde contre un nouvel afflux. Des dirigeants de l’UE doivent se rendre mardi en Grèce.

>> « Bientôt, des millions » de migrants se dirigeront vers l’Europe, affirme Erdogan

« Il est inacceptable que le président Erdogan et son gouvernement expriment leur mécontentement non auprès de nous, en tant qu’Union européenne, mais sur le dos des réfugiés », a déclaré la dirigeante, alors qu’Ankara s’efforce d’obtenir un appui occidental en Syrie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous