Coronavirus - Du chômage temporaire demandé pour 119 travailleurs en raison du Covid-19

Le travailleur qui, pour des raisons personnelles (vacances, Nouvel an chinois...), séjourne en Chine ou dans un autre pays touché par le coronavirus et qui, à la fin de son séjour, ne peut pas revenir en Belgique (par exemple, en raison d'une interdiction de vol) ou qui est rapatrié en Belgique mais, à son arrivée en Belgique, est mis en quarantaine, peut être mis en chômage temporaire pour force majeure s'il ne peut pas reprendre le travail à temps auprès de son employeur.

En outre, des entreprises belges touchées par les conséquences du coronavirus en Chine ou dans d'autres pays - par exemple parce qu'elles dépendent de fournisseurs issus de la région affectée - peuvent également invoquer le régime de chômage temporaire pour force majeure.

Jusqu'à ce lundi compris, l'Onem a reçu des demandes de 12 entreprises pour un total de 119 travailleurs. Et l'administration a approuvé jusqu'ici trois demandes d'employeurs, concernant au total neuf travailleurs, a-t-elle indiqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous