Volkswagen tourne le dos au gaz naturel

La production des modèles ne s'arrêtera pas tout de suite mais "les voitures n'auront pas de successeur", a expliqué Frank Welsch, directeur de la recherche du groupe, au quotidien Handelsblatt.

Volkswagen a vendu quelque 110.000 voitures GNV dans le monde l'année dernière -- trop peu pour justifier l'investissement alors que la transition vers la voiture électrique coûte déjà très cher.

"Si nous prenons au sérieux les objectifs environnementaux et la révolution de la mobilité, nous devons nous concentrer sur les moteurs électriques avec batteries", a ajouté M. Welsch.

D'autant plus que les voitures propulsées au gaz naturel "n'étaient pas populaires" chez les clients, selon lui.

L'année 2020 sera cruciale pour le secteur, sommé de réduire nettement les émissions de CO2 des voitures vendues en Europe dans un contexte conjoncturel dégradé.

Volkswagen, qui investit plus de 30 milliards d'euros dans son programme électrique, veut vendre 32 millions de voitures électriques ou hybrides d'ici 2029.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous