Chine: 7 cas de coronavirus chez des personnes de retour d’Italie

Chine: 7 cas de coronavirus chez des personnes de retour d’Italie

La Chine a fait état mardi de sept cas de coronavirus chez des personnes de retour d’Italie, renforçant les craintes d’une recontamination du pays d’où est partie l’épidémie.

Ces cas ont été recensés dans la province du Zhejiang, chez des ressortissants chinois rentrés la semaine dernière d’Italie, ont rapporté les autorités locales. L’un d’eux travaillait à Bergame (au nord-est de Milan) dans le même restaurant qu’une serveuse testée positive lundi, ont-elles précisé. Les six autres personnes contaminées travaillaient dans l’agroalimentaire.

Selon le quotidien China Daily, cinq autres personnes porteuses du virus sont déjà rentrées en Chine au cours des derniers jours dans d’autres parties du pays, en provenance d’Iran et du Royaume-Uni.

Infections en recul en Chine mais en hausse dans le reste du monde

Si le nombre des nouvelles infections semble en recul en Chine, il bondit ailleurs dans le monde notamment en Italie, qui affiche le plus lourd bilan d’Europe avec 2.036 cas positifs et 50 décès liés au coronavirus.

Le pays est désormais officiellement divisé en trois zones. La «zone rouge» placée sous quarantaine, qui couvre 11 communes du Nord du pays, représente plus de 50.000 habitants.

Les régions les plus concernées par l’épidémie restent la Lombardie (région de Milan), avec 1.077 contaminations, suivie désormais par l’Emilie-Romagne (324) qui dépasse la Vénétie (autour de Venise) avec 271 cas.

Le foyer principal de l’épidémie italienne a été identifié à Codogno, à 60 km au sud de Milan, autour du patient 1, Mattia, 38 ans, qui a contaminé sa femme enceinte, un ami ainsi que ses médecins, du personnel sanitaire de l’hôpital local, des patients et tout leur entourage.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous