La Bourse de Tokyo replonge après un optimisme de courte durée

L'indice vedette Nikkei a finalement reculé de 1,22% à 21.082,73 points, effaçant complètement ses gains de la veille, et alors qu'il avait grimpé jusqu'à près de 1,8% dans les tous premiers échanges mardi. L'indice élargi Topix a quant à lui clôturé en retrait de 1,36% à 1.505,12 points.

Les investisseurs à Tokyo ont d'abord accueilli avec euphorie l'annonce d'une réunion mardi matin heure de Washington des ministres des Finances du G7 et des principaux banquiers centraux, pour se coordonner face à l'impact du nouveau coronavirus sur l'économie mondiale.

Mais les gains ont progressivement fondu, et le marché est retombé en territoire négatif dans l'après-midi "à la suite d'informations de presse selon lesquelles la réunion du G7 pourrait ne pas déboucher sur des mesures concrètes", a expliqué à l'AFP Eiji Kinouchi, analyste chez Daiwa Securities.

La montée du yen face au dollar, un mouvement défavorable pour les valeurs japonaises exportatrices, a aussi pesé sur le moral des investisseurs.

Quasiment tous les secteurs d'activité représentés sur le Nikkei ont fini mardi dans le rouge, notamment l'industrie, les valeurs financières et les nouvelles technologies.

Le yen a nettement grimpé face au dollar, qui valait 107,87 yens vers 06H45 GMT, contre 108,31 yens lundi après la clôture de la place tokyoïte, point de repère pour les investisseurs au Japon. En revanche la monnaie japonaise a reculé face à l'euro, qui s'échangeait pour 120,20 yens après la fermeture de Tokyo, contre 119,65 yens la veille.

La monnaie européenne, qui s'était déjà fortement appréciée contre le dollar lundi, progressait encore sensiblement mardi face au billet vert: vers 06H45 GMT un euro s'échangeait pour 1,1145 dollar, contre 1,1116 dollar la veille.

Quant aux cours du pétrole, ils ont ralenti leurs gains au fil des échanges mardi en Asie mais restaient solidement orientés à la hausse: vers 06H40 GMT le baril de brut américain WTI gagnait 1,45% à 47,43 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord prenait 1,27% à 52,56 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous