Coronavirus - La compagnie aérienne SAS veut réduire la voilure et retire ses prévisions pour 2020

"L'épidémie de Covid-19 et les mesures prises à l'échelle mondiale pour atténuer la propagation du virus ont eu pour effet d'affecter la demande de transport aérien international", explique SAS dans un communiqué. "En réponse à la baisse de la demande, SAS cherchera dans les prochains mois à réduire une partie de la capacité de son réseau court-courrier", poursuit la compagnie, sans donner de chiffres.

SAS annonce dans le même temps la suspension de ses vols vers Hong Kong à compter du 5 mars.

A la suite à la propagation de l'épidémie de pneumonie virale, le transporteur avait déjà suspendu ses vols vers la Chine continentale, foyer de l'épidémie, jusqu'à fin mars.

En outre, afin d'atténuer les effets d'une baisse de la demande, SAS entend prendre des mesures telles que le chômage technique ou le gel des embauches.

Même s'il est encore "trop tôt pour évaluer l'impact complet sur les opérations et les résultats financiers" du groupe, la compagnie annonce d'ores et déjà "renoncer à ses prévisions" 2020 annoncées en décembre.

SAS disait prévoir jusqu'alors pour l'ensemble de l'année une marge opérationnelle avant éléments non récurrents comprise entre 3 et 5%, "sous réserve de l'impact limité de Covid-19".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous