Coronavirus: «pas de restrictions» à ce stade pour la Ligue 1

Coronavirus: «pas de restrictions» à ce stade pour la Ligue 1
Photo News

Les matches de football de Ligue 1 et de rugby du TOP 14 « ne sont pas soumis à des restrictions particulières » dues à l’intensification de l’épidémie de coronavirus, a annoncé mardi la ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, en précisant que la situation pouvait évoluer et en défendant le « cas par cas ».

« Aujourd’hui (les matches de L1 et de Top 14) ne sont pas soumis à des restrictions particulières. Les spectateurs sont issus en grande majorité des territoires régionaux, où aucune mesure de restriction de circulation n’est appliquée » mais « ce sujet va s’étudier au cas par cas avant chaque match avec les préfets », a expliqué la ministre, qui réunissait dans la matinée des représentants des ligues professionnelles et du mouvement sportif.

La prochaine journée de L1 est prévue ce week-end (6-8 mars) alors que le Top 14 reprendra les 21 et 22 mars.

Concernant le tournoi des Six nations, « on vient d’avoir l’information sur le fait que les Ecossais maintenaient le match » contre la France dimanche, mais « on a une incertitude sur le déplacement des supporters français ».

Roxana Maracineanu est restée prudente sur le match retour du 8e de finale de Ligue des champions entre le Paris SG et Dortmund, le 11 mars, affirmant qu’« a minima le match se tiendra » mais qu’un huis clos était une hypothèse.

« L’état de l’évolution sanitaire liée au virus étant évolutive par définition, il y a des fois des messages qu’on peut passer le jour-même et qui peuvent changer », a-t-elle aussi prévenu, deux jours après l’annulation du semi-marathon de Paris, en précisant que les décisions revenaient aux préfets.

A ce stade, le gouvernement recommande l’annulation des événements réunissant plus de 5.000 personnes en espace confiné, ou des manifestations d’« envergure » impliquant un « brassage de populations » d’origines différentes, a-t-elle rappelé.

Dans ce contexte, « le maintien » de l’épreuve cycliste Paris-Nice (8-15 mars) est « proposé » : « effectivement il s’agit d’une épreuve internationale, mais les équipes en majorité sont testées » et « il y a peu de public le long de la course », a indiqué Roxana Maracineanu, sans exclure « des mesures plus strictes ».

Mais pour les Championnats de France de cross-country, prévus du 6 au 8 mars à Montauban, « aujourd’hui, au vu du contexte, le préfet et la fédération (d’athlétisme) ont préféré proposer le report de cet événement, cette décision n’ayant pas d’impact majeur tant au niveau sportif qu’organisationnel », a-t-elle ajouté.

Roxana Maracineanu a aussi insisté sur « le rôle pédagogique du sport professionnel », évoquant les « gestes à avoir ou à ne pas avoir, puisque ce sont des gestes qui passent aussi à la télévision ».

Ainsi, le week-end dernier, sur les terrains de L1 et de L2, les joueurs de foot étaient appelés à ne pas se serrer la main avant ou après la rencontre. Un dispositif qui a été reconduit, a indiqué mardi la présidente de la Ligue (LFP) Nathalie Boy de la Tour.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous