Pourquoi le Super Tuesday est une journée spéciale pour les primaires démocrates (vidéo)

Pourquoi le Super Tuesday est une journée spéciale pour les primaires démocrates (vidéo)
AFP

Face au favori Bernie Sanders, l’ancien vice-président Joe Biden se présente mardi renforcé pour le «Super Tuesday», étape déterminante des primaires démocrates aux Etats-Unis, après le ralliement de trois anciens rivaux centristes.

Cette «super» journée électorale, lors de laquelle 14 Etats sont invités à voter pour choisir le rival de Donald Trump en novembre, marque aussi l’entrée en lice d’un nouveau protagoniste: le milliardaire Michael Bloomberg, qui avait renoncé aux quatre premiers scrutins pour cause de candidature tardive.

Une journée cruciale

Les premiers bureaux de vote se sont ouverts mardi à midi aux Etats-Unis où se déroule ce mardi le Super Tuesday. C’est en effet le jour pour les délégués démocrates de 14 Etats et des Samoa américaines et pour les républicains de 13 Etats de choisir leur favori à l’investiture de leur parti pour l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

Côté démocrate, 1.344 délégués s’exprimeront mardi, un tiers du nombre total. Parmi eux, il y aura ceux de Californie (415) et du Texas (228) qui pèsent particulièrement lourd. Les résultats du Massachussetts, l’Etat d’Elizabeth Warren mais où Bernie Sanders est annoncé favori, seront intéressants aussi.

Quoiqu’il en soit, l’investiture démocrate est actuellement disputée par quatre personnalités principales: le sénateur Bernie Sanders en tête (29%) -selon la moyenne des sondages compilée par le New York Times-, l’ancien vice-président Joe Biden (17%), l’ex-maire de New York Michael Bloomberg (15%) et la sénatrice Elizabeth Warren (14%).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous