Coronavirus - "La demande de voyages en avion peut de nouveau se stabiliser en quelques semaines"

Les dirigeants des principales compagnies aériennes européennes étaient réunis mardi à Bruxelles pour un sommet de l'association Airlines for Europe (A4E), dont font également partie des groupes comme Air France-KLM, easyJet, Lufthansa et TUI.

Le nord de l'Italie est actuellement le plus touché par la propagation du virus en Europe. Presque toutes les compagnies aériennes ont déjà annoncé des changements dans leur offre de vols vers cette région en raison de réservations bien moins importantes qu'en temps normal. Ce sont principalement les voyages qui sont touchés, d'après elles, entre autres à cause de l'annulation d'importantes foires ou d'autres événements.

"Nous surveillons la situation de manière permanente", a assuré Willie Walsh, qui s'attend à une stabilisation de la demande d'ici quelques semaines s'il n'y a pas de nouvelle épidémie. Ce qui s'est déjà produit en Asie, d'où vient le coronavirus, mais où les réservations sont tout de même à un niveau plus faible qu'auparavant. "Comme lors d'autres événements, le trafic aérien reprendra en temps voulu", estime le patron d'IAG.

Un avis que partage son collègue de Ryanair. "Je m'attends à ce que les réservations soient très faibles pendant quelques semaines", a ainsi confié Michael O'Leary dans un entretien à Belga. Selon lui, "sauf nouvelle poussée du virus ou paranoïa", tout se calmera d'ici les vacances de Pâques. Il ne voit d'ailleurs pas (encore) de baisse des réservations pour cette période. "Le nombre de nouveaux cas va ralentir, les mesures de confinement seront raisonnablement efficaces, la tempête médiatique va se calmer et les gens vont finir par se lasser."

L'été devrait dès lors se dérouler normalement pour le secteur, prédit le patron de Ryanair. A ses yeux, plusieurs compagnies aériennes qui dépendent de leurs liquidités et qui seront fortement touchées par la crise sanitaire actuelle devraient cependant faiire faillite dans les mois à venir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous