Accueil Économie

Marghem tente de dissiper les nuages qui planent au-dessus du CRM

La Commission européenne a des questions sur les subsides aux centrales au gaz. Et le Parlement s’inquiète de possibles retards, qui remettraient en question la sortie du nucléaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

C’est sans doute un peu tôt pour parler de véritable nervosité, mais à mesure que les échéances se rapprochent, les questions relatives au mécanisme de rémunération de capacité (CRM) et, par ricochet, à la prolongation éventuelle de certains réacteurs nucléaires, s’accumulent. Ce mardi, c’est la ministre fédérale de l’Energie, Marie-Christine Marghem (MR), qui a répondu à celles qui lui ont été posées par les membres de la Commission climat de la Chambre. Avec une interrogation, résumée en une phrase par le député Malik Ben Achour (PS) à l’adresse de la ministre : « Est-ce que nous sommes encore capables de tenir les délais que nous nous sommes imposés ? »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs