Drame dans le monde du cyclisme: Nicolas Portal, le directeur sportif d’Ineos, est décédé d’un arrêt cardiaque

photo new
photo new

Un choc, énorme, forcément, quand on décède d’un arrêt cardiaque à 40 ans. Nicolas Portal, « le », directeur sportif multilingue, mais qui avait conservé son accent du sud, du Gers plus précisément, de l’équipe Sky puis d’Ineos, de Froome en passant par Thomas et Bernal est décédé, mardi, d’une crise cardiaque, à son domicile en Andorre.

Le Français, coureur éclectique, plutôt équipier mais déjà excellent stratège pour ses leaders alors qu’il courait pour AG2R, la Caisse d’Epargne et ensuite Sky lors de sa dernière année sur le vélo était le prototype du directeur sportif moderne, à savoir qu’il n’était pas un coureur exceptionnel (une victoire d’étape au Dauphiné en 2004 dans les rues ardéchoises d’Aubenas). Il s’était arrêté en 2009 (peut-être était-ce un signe car un test à l’effort avait révélé une arythmie cardiaque ?), avant de reprendre, mais pour quelques mois, au service de Sky, qu’il ne quittera plus.

« C’est avec une énorme tristesse que nous devons annoncer le décès subi de notre équipier, directeur sportif et ami Nico Portal, décédé chez lui à Andorre ce mardi après-midi », a communiqué la formation anglaise Ineos. Sans le vouloir précisément, le Français s’était retrouvé directeur sportif au meilleur moment dans la structure « Sky » à la recherche d’un « pivot » étranger pour répondre aux traditions britanniques. Un coup de maître, une inspiration du manager Dave Brailsford car Portal fut des quatre victoires de Froome, il participa à celle de Thomas et il fut un élément capital dans celle de Bernal, l’année dernière.

Aussi à l’aise en français, en anglais qu’en espagnol, la langue qu’il chérissait le plus, Portal laisse un grand vide.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous