Hugo Hofstetter après son succès au GP Samyn: «C’est le plus beau jour de ma vie» (vidéo)

@Belga
@Belga

Hugo Hofstetter a remporté mardi sa première course d’un jour, son premier succès professionnel remontant à sa victoire au sprint dans la première étape du Tour de l’Ain en 2018. Souvent, l’Alsacien avait flirté avec le succès, se classant notamment deuxième du Grand Prix de Denain en 2018, du GP Scherens en 2019, de Cholet-Pays de Loire en 2018, cinquième d’Eschborn Frankfurt en 2019.

« Le Samyn est le plus beau jour de ma vie », a indiqué Hugo Hofstetter. « Je suis très content de gagner aussi tôt dans la saison. » Le coureur français d’Israël Start-Up Nation a changé d’équipe (ex-Cofidis) en 2020. « Ça m’a fait beaucoup de bien. Il me manquait de la confiance, j’étais souvent dans l’ombre de Christophe Laporte et de Nacer Bouhanni. J’avais donc grand besoin de changer d’équipe. Elle me fait entière confiance et je lui en suis reconnaissant. Un coureur pro travaille beaucoup mais il n’est pas souvent récompensé par la victoire. Il faut toujours y croire et j’y ai cru à Dour car, sans ça, qui l’aurait fait à ma place ? Dans le final, nous avons fait l’effort pour revenir sur les quatre coureurs échappés. J’étais dans la roue de De Gendt pour le sprint et la tactique a réussi : j’ai lancé aux 100 mètres, sur la gauche, le long des barrières. »

Hofstetter apprécie les classiques flandriennes. « Je dois toutefois continuer à travailler mon sprint, même si je sais qu’il est difficile de rivaliser contre les plus grands sprinters du monde, Ackermann, Groenewegen, Jakobsen, qui ont des trains bien rodés, pour les grands tours notamment. Je parviens par contre à tirer mon épingle du jeu dans les courses pavées, comme je l’ai montré au GP Samyn, et avant à Nokere, à Denain. J’ai aussi terminé 19e à Roubaix en 2019 et je veux y faire mieux. »

Le Français s’était classé sixième, dimanche, à Kuurne-Brussel-Kuurne. « J’en étais sorti déçu car j’avais de bonnes jambes et je visais clairement le podium. Heureusement, j’ai pris ma revanche mardi à Dour et j’espère que d’autres victoires viendront. Si, par ailleurs, je devais choisir un grand tour cette année, je dirais le Tour de France, ce qui me permettrait de disputer les courses du printemps, de me préparer pour juillet et de courir les classiques de l’automne. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous