Accueil Belgique Politique

Theo Francken (N-VA): «On doit trouver un accord avec le PS»

L’ancien secrétaire d’Etat à l’asile et la migration estime que les deux plus grands partis doivent s’accorder en vue d’un gouvernement fédéral.

Temps de lecture: 2 min

Pour former le prochain gouvernement fédéral, «on doit trouver un accord avec le PS car nous sommes les 2 plus grands partis du pays», a affirmé Theo Francken, mercredi matin, sur LN24.

«On ne doit pas s’aimer mais on doit être professionnel. Nous avons négocié pendant 8 mois avec Paul Magnette et Elio Di Rupo. C’était toujours correct. Il n’y a jamais eu de bagarre car on sait qu’un jour, on devra trouver un accord», a expliqué le député nationaliste.

«Les gens qui pensent que la N-VA va reculer et que le PS va disparaître, se trompent. On doit prendre nos responsabilités», a-t-il ajouté avant de rappeler que la grande majorité des bourgmestres N-VA, interrogés par le parti, estiment qu’un gouvernement alliant PS et N-VA est la seule option possible.

«Je voudrais que les socialistes aient demandé la même chose à leurs bourgmestres. Mais le PS n’a pas préparé les siens à un accord avec nous et aujourd’hui, ils ne sont pas dans un état mental permettant de le faire», a poursuivi l’ancien secrétaire d’Etat à l’asile et la migration.

Et un gouvernement minoritaire ?

Quant à l’éventualité d’un gouvernement fédéral minoritaire au nord du pays, «c’est un grand risque pour la stabilité de la Belgique - moi je ne m’en préoccupe pas - mais ceux qui l’aiment n’ont pas pris leurs responsabilités», a encore souligné M. Francken en plaidant à nouveau pour le confédéralisme.

Un modèle qui permettrait notamment, selon lui, de mieux faire face à l’épidémie de coronavirus. «On fait un modèle confédéral. Le pays continue à exister mais avec seulement 2 ministres de la Santé - un flamand et un francophone», a-t-il conclu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 4 mars 2020, 12:30

    C'est FAUX! Totalement faux! le con fédéralisme, c'est 8 ministres de la santé, c'est la situation ubuesque actuelle mais démultipliée sur l'ensemble des compétences. Francken vit dans un rêve, il ne peut pas y avoir un con fédéralisme à deux, c'est de la foutaise. Il ne peut y avoir cela que sur une base territoriale. C'est à dire au mieux, si la Flandre arrête son délire au sujet des communautés, un con fédéralisme à quatre régions, il en resterait toujours 5 (un au niveau central et quatre régionaux). Mais puisque M. Francken parle d'efficacité (visiblement sans savoir de quoi il parle!!!) il faut aussi parler de la hiérarchie des normes. On a besoin d'un arbitre et celui-ci ne peut être que l'arbitre central, soit l'arbitre fédéral. La hiérarchie des normes recentralisée au fédéral tente la NVA? Chiche! On peut toujours rêver. En attendant, on lit dans les délires de M. Francken la sauce mensongère vendue en Flandre. Tant qu'on est dans la mystification, on arrivera nulle part, avec ou sans le PS!

  • Posté par Lefèvre Jean-Luc, mercredi 4 mars 2020, 11:44

    Sacré Théo, qui parvient à être entendu, pas encore écouté, malgré le vacarme autour du coronavirus! Un expert de la com, c'est certain!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une