Coronavirus en Belgique: une enseignante testée positive

Coronavirus en Belgique: une enseignante testée positive
EPA

Une professeure d’éducation physique du collège Sint Hubertus de Neerpelt a été testée positive au coronavirus, indique mercredi Het Belang van Limburg. L’information a été confirmée par l’école. L’enseignante a décidé après un séjour au ski dans le nord de l’Italie de rester chez elle et de ne pas se rendre à l’école après les congés scolaires. « La professeure n’a eu aucun contact avec un élève ou un collègue depuis le 21 février », a confirmé la direction de l’école.

L’enseignante contaminée est revenue dimanche soir d’un séjour au ski dans le nord de l’Italie. Son mari et ses deux enfants sont également restés à la maison à titre préventif. Les enfants ne montrent encore aucun symptôme à l’inverse du mari qui a été testé lui aussi.

« Elle a pris contact avec moi dimanche parce qu’elle ne sentait pas bien, toussant un peu et se sentant grippée. Elle revenait d’une région à risque et est donc restée chez elle à titre préventif. Son fils, scolarisé ici en première année, est également resté à la maison », explique Eric Hendriks, le directeur du collège. « L’enseignante a été testée lundi matin et nous avons été informés aujourd’hui qu’elle était positive. Ils doivent donc tous rester chez eux pendant une dizaine de jours. »

Pas de danger pour les élèves et les collègues

L’école a décidé d’informer, en concertation avec le centre PMS, l’ensemble des parents, élèves et professeurs qu’une enseignante avait été testée positive au coronavirus mais qu’elle n’avait eu aucun contact avec des élèves ou ses collègues depuis le 21 février. « La professeure ne s’est pas rendue ici et n’a donc jamais représenté un danger ni pour les élèves ni pour ses collègues. Pour l’école, cela ne change rien mais nous sommes très attentifs en ce qui concerne les symptômes », poursuit le directeur.

Mardi, un autre élève a ainsi été ramené chez lui préventivement. L’élève était parti skier la semaine dernière dans le nord de l’Italie. Comme il ne présentait aucun symptôme, il avait pu se rendre à l’école en concertation avec le médecin généraliste. Pris de toux en classe, il a alors été décidé de ramener l’élève chez lui.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous