Des mesures de prévention minimale et une séance de dédicaces reportée: comment les clubs réagissent pour se protéger du coronavirus

photo news
photo news

En Italie, pays européen le plus touché par le virus, la plupart des matches sont reportés depuis la semaine dernière, dont la demi-finale retour de la Coupe entre Naples et l’Inter initialement prévue ce mercredi. En France, la possibilité de disputer le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Dortmund à huis clos commence à faire surface (ce qui représenterait un manque à gagner de quelque cinq millions d’euros pour le club parisien, au-delà de l’absence de ses supporters pour ce rendez-vous décisif), tandis que même la bonne tenue de l’Euro 2020 commence à poser question.

Gand : une séance de dédicaces reportée

Côté belge, c’est La Gantoise qui a pris les devants ce mercredi, en décidant de reporter une séance de dédicaces pour éviter tous risques liés à l’arrivée du virus dans le pays. « Nous savons que le risque est minime, mais si un seul joueur était infecté, l’ensemble du groupe devrait être mis en quarantaine pendant une quinzaine de jours, et la compétition serait alors terminée pour nous », ont déclaré les Buffalos dans un communiqué.

En attendant une éventuelle réaction des autorités belges, la parole reste entre les mains des différents clubs, qui sont maîtres d’adopter leurs propres mesures. Au Standard et à Charleroi, rien de particulier à signaler, même si les deux clubs ont averti leurs joueurs et leur personnel quant aux potentiels dangers de contamination. Des distributeurs de gel hydro-alcoolique ont ainsi été disposés au centre d’entraînement des Rouches et à Sclessin, tandis qu’il a été demandé aux Zèbres d’éviter de se serrer la main ou de s’embrasser. Prévention minimale donc, tant qu’aucun événement ouvert au public n’est au programme.

Pas à la Pro League d’agir

Du côté de la Pro League, on attend les injonctions des pouvoirs publics. « Ce n’est pas à nous de prendre l’initiative », pointe Pierre François. « Nous ne devons pas la jouer solo. Nous attendons les analyses et recommandations des pouvoirs publics pour prendre des décisions. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Jonas Bernard (avec E.Px)

    Anderlecht

    Anderlecht: une proposition qui passe très mal

  • @News

    Par J.B.

    Italie

    Romelu Lukaku respecte ses «obligations professionnelles» en rentrant en Italie

  • @News

    Par E.Px

    Standard

    Coronavirus: dans un club à l’arrêt, il y a toujours du travail

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous