Accueil Culture Livres

Cette Foire où le Maroc se livre

La Foire du livre de Bruxelles, c’est parti pour quatre jours de rencontres, de débats et de lectures. Marocaines, mais pas que.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Le coronavirus a eu la peau de Paris, de Bologne, de Leipzig et de Londres. Mais pas celle de Bruxelles. Tout le monde était là, mercredi soir, pour inaugurer la 50e édition de la Foire du livre : la première ministre Sophie Wilmès, le président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort, la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard, le secrétaire général de la Communication du Maroc Mustapha Taibi, l’échevin de la Culture de Bruxelles Delphine Houba, comme Hervé Gérard, le président de la Foire, Grégory Laurent et Marie Noble, le commissaire général en partance et la commissaire générale en arrivée. Plus Hakima Darhmouch, de la RTBF, qui jouait maître de cérémonie, et des centaines de personnes invitées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs