Accueil Monde Union européenne

L’Union européenne dénonce le chantage aux migrants de la Turquie

Pour tenter d’obtenir le soutien des Occidentaux dans son conflit avec la Syrie, Ankara a ouvert ses frontières aux migrants qui se trouvent sur son territoire.

Temps de lecture: 2 min

L’UE « rejette fermement l’usage par la Turquie de la pression migratoire à des fins politiques », dans une déclaration de ses ministres de l’intérieur mercredi, à l’issue d’une réunion d’urgence.

Les 27 appellent également la Turquie « à mettre totalement en œuvre les dispositions de l’accord » de 2016 conclu avec l’UE à la suite de la crise migratoire de 2015. Pour tenter d’obtenir le soutien des Occidentaux dans son conflit avec la Syrie, Ankara a ouvert ses frontières aux migrants qui se trouvent sur son territoire.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mercredi que l’Europe devait appuyer les initiatives turques visant à régler le conflit en Syrie si elle voulait mettre un terme à la crise migratoire.

« La situation n’est pas acceptable »

Pour les Européens, qui ont renouvelé leur soutien à la Grèce, « la situation aux frontières extérieures de l’EU n’est pas acceptable ». Ils ajoutent que le franchissement illégal des frontières « ne sera pas toléré », dans le communiqué.

L’Union et ses Etats membres prendront « toutes les mesures nécessaires », avertissent les ministres, et ce « dans le respect du droit de l’UE et international », répondant implicitement aux critiques de l’ONU et des ONG qui ont critiqué notamment la suspension des demandes d’asile décidée par Athènes.

En réponse aux critiques de responsables européens plus tôt dans la journée, le porte-parole du président Erdogan avait rejeté les accusations de « chantage ». « Nous n’avons jamais considéré les réfugiés comme un moyen de chantage politique », a assuré M. Ibrahim Kalin lors d’une conférence de presse à Ankara.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Bernard Jean-pierre, jeudi 5 mars 2020, 9:13

    Actuellement, qui provoque le mouvement d'immigrants à IDLIB ? Notamment les Turcs qui n'ont rien à y faire ! La Syrie aux syriens, et, destruction des foyers d'al Qa¨da et autres fous de Dieu. Si on soutenait comme le font les russes le pouvoir central, ce serait terminé et la Syrie pourrait retrouver sa paix d'antan, il n'y aurait plus de mouvement migratoire et les syriens dans leur écrasante majorité seraient heureux, comme avant. Il faut être réaliste ces pays ne peuvent exister en paix que grâce à un pouvoir central fort. Il faut le reconnaître et l'admettre. Y importer nos idées n' engendre que le chaos, la désolation et la mort. Si on avait soutenu le régime en Syrie au départ, on aurait économisé 500.000 morts, bien plus de'éclopés, et 5.000.000 d'immigrants. Voilà le bilan de la politique stupide de nos dirigeants et des mouvements qui profitent de cet état de chose, suivez mon regard, car il y a des organisations qui n'existeraient pas s'il n'y avait pas le "foutoir" dans certaines régions de la planète.

  • Posté par jourdain Claude, jeudi 5 mars 2020, 12:48

    Effectivement. Idem en Libye. On voit le résultat !

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs