Le coronavirus a eu raison de la compagnie aérienne Flybe

Le coronavirus a eu raison de la compagnie aérienne Flybe

La compagnie aérienne régionale britannique Flybe a annoncé tôt jeudi avoir été placée en redressement judiciaire et cesser ses activités «avec effet immédiat», affectée par l’épidémie de nouveau coronavirus qui a fait brutalement chuter le trafic aérien dans le monde.

«Tous les vols sont cloués au sol et l’activité au Royaume-Uni a cessé avec effet immédiat», a indiqué dans un communiqué la compagnie, qui avait échappé au dépôt de bilan en janvier grâce à un coup de pouce fiscal du gouvernement de Boris Johnson. Des administrateurs du cabinet comptable EY ont été désignés, a-t-elle précisé.

Connect Airways, consortium proriétaire de Flybe, qui comprend notamment Virgin Atlantic et les fonds Stobart et Cyrus, avait déjà sauvé Flybe de la banqueroute il y a plus d’un an mais sans parvenir à la ramener à la rentabilité.

2000 emplois en danger  ?

Flybe, qui emploie quelque 2.000 personnes, dessert 170 destinations environ à travers l’Europe, et est le principal transporteur sur des aéroports régionaux britanniques comme Aberdeen, Belfast, Manchester ou Southampton.

Cette annonce intervient alors que des médias britanniques affirmaient que la compagnie risquait de se retrouver à court de liquidités si elle n’obtenait pas un prêt de l’Etat de 100 millions de livres.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous