Coronavirus: L’UZ Leuven a commandé un deuxième appareil afin de tester les échantillons

Coronavirus: L’UZ Leuven a commandé un deuxième appareil afin de tester les échantillons

L’UZ Leuven a commandé un deuxième appareil entièrement automatique pour tester des échantillons pour le coronavirus. C’est ce qu’à rapporté De Standaard et a été confirmé par le professeur Marc Van Ranst, chef du laboratoire qui effectue les tests. Van Ranst prévoit que l’appareil soit livré vendredi.

L’UZ Leuven est le laboratoire de référence pour l’analyse du coronavirus en Belgique. Les hôpitaux envoient à l’UZ des échantillons provenant de patients chez lesquels le coronavirus est suspecté. Même si un test donne un résultat positif ailleurs, une analyse à Louvain doit confirmer ce résultat. L’UZ Leuven doit effectuer quotidiennement un nombre croissant de tests. Mardi dernier, ce nombre a été porté à près de 500 échantillons, ce qui est proche de la capacité maximale.

« Nous avons commandé un deuxième appareil identique afin de pouvoir effectuer plus de tests si nécessaire. Le deuxième dispositif permet également de fonctionner à plein temps. Après tout, la première unité ne peut pas être utilisée tout le temps parce qu’il faut aussi l’entretenir de temps en temps. Nous voulons aussi absolument une sauvegarde au cas où l’appareil actuel tomberait en panne », déclare Marc Van Ranst.

Le plus grand problème actuel de l’UZ Leuven est le manque imminent de substances chimiques (réactifs) pour effectuer les tests, un problème mondial selon M. Van Ranst. « C’est une lutte quotidienne pour les faire livrer. Il est donc de la plus haute importance que nous fassions un tri judicieux. Je lance donc un appel urgent aux médecins pour qu’ils ne fassent pas de tests si le patient ne présente aucun symptôme ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous