D'Ieteren voit son bénéfice croître de 40% grâce à Belron et augmente son dividende de 15%

La société-mère de Belron, de D'Ieteren Auto (importateur des voitures du groupe Volkswagen en Belgique) et du fabricant italien de carnets de notes et accessoires de lecture Moleskine a vu les ventes du groupe augmenter de 8,2% pour atteindre 8,027 milliards d'euros. "La hausse des bénéfices est principalement due à Belron, mais nous avons également connu une bonne année chez D'Ieteren Auto", assure le CEO Francis Deprez. Ce dernier qualifie par contre la performance de Moleskine de "décevante".

La filiale de vitrage automobile a connu une croissance organique de ses revenus de 7,5% et a vu son bénéfice avant impôts (part du groupe) croître de 110,5% à 172,8 millions d'euros. D'Ieteren Auto a, pour sa part, connu une augmentation de 6,7% de son chiffre d'affaires et a vu sa part de voitures neuves sur le marché belge passer à 22,75%. Le bénéfice avant impôts a progressé de 6,1% chez D'Ieteren Auto à 128,4 millions d'euros.

Chez Moleskine par contre, le chiffre d'affaires a de nouveau baissé l'an dernier, de 5,9% à 163,9 millions d'euros, de même que le bénéfice avant impôts, de 48,1% à 9,8 millions d'euros. Le patron de l'entreprise, Lorenzo Viglione, a quitté ses fonctions "d'un commun accord" en novembre et son successeur, dont on ignore encore le nom, prendra ses fonctions en avril 2020.

Pour cette année, le groupe D'Ieteren table sur un résultat avant impôt supérieur d'un quart à celui de l'an dernier. Celui-ci ne prend cependant pas en compte un éventuel impact du coronavirus. "Mais jusqu'à présent, nous n'avons pas remarqué d'impact du virus", assure Francis Deprez.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous