Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: Dewael et Laruelle en quête d’un gouvernement Wilmès, en mode Vivaldi

Les chargés de mission se rendront au Palais lundi… au plus tard. On parle d’un gouvernement d’urgence prolongeant l’exécutif Wilmès. Pour cela, le CD&V doit basculer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est la fin du film, un suspens insoutenable : les chargés de mission royale, Patrick Dewael (Open VLD, président de la Chambre) et Sabine Laruelle (MR, présidente du Sénat), sont attendus au Palais lundi prochain au plus tard pour faire rapport au roi, mais les discussions en coulisse se sont intensifiées ces derniers jours, et un porte-parole libéral flamand nous disait ceci jeudi : « Si Patrick Dewael et Sabine Laruelle estiment qu’ils ont un début de solution, ils iront au Palais aussitôt ; ils ne s’imposent pas de délai ». Même chose, notez, si les deux jugent que c’est l’échec : ils iraient au Palais sans attendre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 6 mars 2020, 12:45

    Paul Van Obberghen, arrêtez un peu de jouer à faire peur svp. Cela devient ridicule. Quoiqu'il arrive, le NVA-CD&V-VB aura une majorité absolue en 2024 comme c'est déjà le cas aujourd'hui. Et donc il n'y a rien à préparer en 2024! Et tant que ces trois là (le CD&V est déjà un cadavre) ont la majorité absolue, soit on fait un gouvernement minoritaire en Flandre (cela n'a rien d'anticonstitutionnel et rien d'illégal), soit on cède aux délires de l'extrême droite. Et cela n'est pas possible côté francophone. On peut soit continuer à tourner en rond autour de cette vérité, soit ENFIN, prendre ses responsabilités entre démocrates. A ce sujet, marre qu'on traite la NVA comme un parti démocratique. Ceci est une fable! La NVA est un parti nationaliste extrémiste!

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 6 mars 2020, 15:09

    Par ailleurs, en ce qui concerne la NVA, je suis tout-à-fait désolé de le dire (parce que vous savez bien à quel point je ne suis pas du tout sur la même longueur d'onde que la NVA), mais c'est bien un parti démocratique, qui est nationaliste, ce qui n'est pas illégal que je sache et cela n'en fait pas un parti extrémiste pour autant. Certainement, la NVA utilise des méthodes populistes, ce qui me hérisse autant que vous, mais ça n'en fait toujours pas un parti non-démocratique de par ce fait. Je ne vois pas qu'elle appelle à boycotter des élections, forcer des referendums, attaquer l'état de droit (séparation des pouvoirs, liberté de la presse, ...), supprimer les syndicats, fermer les frontières, etc,... Pour cela, voyez le Belang, possiblement. Attaquer la NVA avec ce genre d'argument (elle ne serait pas démocratique) est réellement contre-productif. Il faut l'attaquer sur ses arguments à elle, les démonter un à un, sans ignorer que certains desdits arguments ne sont pas véritablement infondés. La NVA n'existe que parce que ses arguments portent, et s'ils portent c'est qu'il y a une attente populaire réelle qui n'est pas satisfaite par les autres partis. Diaboliser la NVA ne fera jamais rien d'autre que la renforcer. Ça n'est pas ce que nous voulons, il me semble. Et la preuve que le cordon sanitaire ça ne marche pas est à trouver dans les 18 sièges que le Belang a obtenu le 26 mai 2019.

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 6 mars 2020, 14:49

    Je constate que vous ne répondez pas à la question, mais je m'y attendais. Ce que je voulais prouver, et vous le faites très bien, c'est que l'appréciation "anti-sociale" de la Suédoise est essentiellement POLITIQUE, c'est à dire fondamentalement irrationnelle. EVIDEMMENT que la Suédoise a été désastreuse ... pour l'opposition (toute la gauche)! Comment pourrait-il en être autrement? Le fait est que la suédoise n'a pas été véritablement anti-sociale, mais anti-socialiste ou anti-gauche si vous préférez, ce qui n'est pas du tout la même chose. Vous ne pouvez réellement pas, de là où vous êtes, ni moi de là où je suis, du reste, établir une critique objective de la suédoise. Vous continuez d'âgir et surtout de réagir, comme si être de gauche, c'est bien par définition, et être de droite, c'est mal, par définition. Le fait est que socialisme et libéralisme sont 2 manières d'envisager la société des humains qui sont objectivement valides. Aucun des deux n'a de leçons de morale à donner ou à recevoir de l'autre.

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 6 mars 2020, 12:21

    Avoir un gouvernement en affaires courantes qui ne dispose que de 38 sièges sur 150 est d'un ridicule absolu. Même en rappelant la N-VA ce gouvernement résiduel n'atteindrait plus la majorité. Même la tripartite "traditionnelle" est minoritaire. Reste le puzzle qui permet plusieurs assemblages, avec ou sans Madame Wilmes. L'espoir fait vivre.

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 6 mars 2020, 10:20

    @ Christian Laurent. Pourriez-vous énumérer les mesures ant-sociales du gouvernement sortant que vous dites? Merci d'avance.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs