Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires de Delphine Horvilleur: «Avant, on parlait de moi comme d’un objet de foire…»

Delphine Horvilleur s’est détournée du journalisme et a trouvé sa vocation en découvrant le judaïsme libéral, à New York au début des années 2000. Progressiste, ouverte aux questions de féminisme, de mariage mixte ou d’homosexualité, elle dérange, bouscule. Et passionne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

Ah, qu’on aimerait un jour oublier de célébrer la « journée de la femme » ! Tant que l’égalité ne sera pas acquise, et on en est encore loin, cette journée, qui se tient ce dimanche, gardera hélas tout son sens. C’est tout un symbole d’écouter en ce jour la parole de Delphine Horvilleur. En allant à la rencontre de la rabbine française, intellectuelle de haut vol, on pense aux mots d’Aragon, jadis chantés par Jean Ferrat : « la femme est l’avenir de l’homme ».

Je ne serais pas devenue qui je suis si…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par stals jean, dimanche 8 mars 2020, 13:14

    Moi ce qui m'interpelle, c'est qu'en 2020 avec ce que l'on sait scientifiquement s'entend, et cela dans tous les domaines possibles et imaginables, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, depuis le décodage du génome des différentes espèces vivantes dont le notre, nous les humains, avec la découverte de plusieurs milliers sinon millions de galaxies pleines de milliards d'étoiles et de trous noirs, en sachant que notre planète fait ses 15 milliards d'années et que les bactéries terrestres étaient déjà présente il y a plus d'un milliards d'années, que les vers de terre cela fait 600 millions d'années qu'ils enrichissent les sols, alors que la mythologies biblique fait à tout casser quelques milliers d'années, comment se fait-il que des femmes et des hommes à fortiori celles et ceux doué.e.s de facultés intellectuelles bien au dessus de la moyenne , semble-t-il, donnent à croire que le dieu créateur de ces fables mythologiques bibliques en l’occurrence est réel, comme un enfant de 5 ans croit dur comme fer au pére noel, à saint Nicolas ou à la fée clochette de son dessein animé préféré, et en ce qui concerne Delphine Horvilleur, devenir rabbin. Delphine Horvilleur est peut -être et tout compte fait dans son fort intérieur aussi athée que moi, allez savoir...

  • Posté par Albert Vynckier, samedi 4 avril 2020, 6:42

    et puis vous parlez d'intelligence civilisationnelle. une intelligence qu'un ermite ou une communauté ne pourrait acquérir car le microscope lui ferait défaut, le télescope aussi et la bibliothèque, il faudrait qu'ils vivent près d'une université pour acquérir des connaissances...etc, etc....

  • Posté par Albert Vynckier, samedi 4 avril 2020, 6:17

    peut-être que cela dit que l'intelligence, ce n'est pas spécialement la vérité?

Aussi en Les racines élémentaires

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs