Fair-play financier: l’Olympique de Marseille sous la menace de sanctions de l’UEFA

Fair-play financier: l’Olympique de Marseille sous la menace de sanctions de l’UEFA
Photo News

L’Olympique de Marseille, deuxième du championnat de France, n’aurait pas respecté les accords négociés pour la saison 2019-2020, et est donc accusé de ne pas respecter les règles du fair-play financier. Son dossier a été transmis à l’instance de jugement du contrôle financier des clubs, a annoncé jeudi l’UEFA, ouvrant la porte à de possibles sanctions.

Épinglé pour non-respect du fair-play financier, l’OM avait signé un accord avec l’UEFA, par lequel le club est contraint de réduire ses dépenses pendant quatre saisons. Dans cet accord, qui court jusqu’à la saison 2022/2023, les Marseillais se sont engagés à afficher « un déficit maximum de trente millions d’euros » sur l’exercice clos en 2020, « zéro euro » en 2021 et enfin « de parvenir au plein respect du seuil de rentabilité » en 2023, avait précisé l’UEFA en juin dernier.

Le fair-play financier interdit à un club engagé en compétition européenne de dépenser plus que ce qu’il ne gagne et encadre étroitement les injections de capitaux de la part des propriétaires. Les sanctions peuvent aller du simple blâme jusqu’à l’exclusion des compétitions.

Dans un communiqué publié jeudi soir, l’Olympique de Marseille « prend acte de la décision de la chambre d’investigation de transmettre le dossier du club à la chambre de jugement de l’instance de contrôle financier. Depuis le début du projet, l’OM n’a jamais caché la nécessité d’investir massivement sur les fonds propres de son actionnaire pour relancer le club et afficher à nouveau des ambitions élevées. Le club a désormais enclenché la deuxième phase de son projet qui fait de la pérennité économique et du retour à l’équilibre financier un objectif essentiel. Dans ce but, il collabore pleinement et en toute transparence avec l’UEFA, et espère être traité équitablement vis-à-vis des autres clubs français et européens. Cette décision n’altère en aucun cas la volonté du club et de son actionnaire de poursuivre la construction d’un OM sportivement ambitieux et économiquement pérenne ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous