Le timing pour le mécanisme CRM "serré mais réalisable", selon Elia

Un mécanisme de rémunération de capacité est nécessaire afin de permettre la sortie du nucléaire en 2025, par exemple pour la construction de nouvelles centrales au gaz. Mais de nombreuses questions persistent autour de son financement.

Selon Chris Peeters, CEO du groupe Elia, "le timing est serré mais réalisable". Le gestionnaire de réseau se dit également "préoccupé", principalement à cause de l'absence d'un gouvernement de plein exercice. "Le plus grand défi est le financement", ajoute-t-il. "Il s'agit d'une décision politique. Le timing reste faisable, mais un gouvernement en affaires courantes ne facilite pas les choses. Il est minuit moins une."

Cette décision politique doit être prise d'ici la fin de cette année, selon Elia.

Jeudi, la Cour constitutionnelle a annulé la loi de prolongation des centrales nucléaires de Doel 1 et 2 jusqu'en 2025. Selon la Cour, une évaluation des incidences sur l'environnement et une procédure de participation auraient dû être organisées. Une étude d'incidences environnementales incluant la participation du public et une consultation transfrontalière devront être menées d'ici 2023.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous