Italie, France, Belgique...: le coronavirus continue sa progression en Europe

Italie, France, Belgique...: le coronavirus continue sa progression en Europe
AFP

Plus de 100.000 personnes dans le monde ont été contaminées par le nouveau coronavirus, une épidémie apparue fin décembre en Chine et dont l’ampleur finale comme ses conséquences sont encore inconnues.

91 pays sont concernés par le Covid-19, un virus inédit qui bouleverse le quotidien de la planète : 100.002 cas ont été recensés et 3.406 personnes sont mortes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi vers 15h00.

Belgique

59 nouveaux cas d’infection au coronavirus, sur 441 échantillons analysés, ont été détectés jeudi en Belgique, portant ainsi le nombre total de cas à 109 et ce nombre devrait continuer à augmenter, indique vendredi le SPF Santé publique sur le site www.info-coronavirus.be.

Sur les 108 cas déclarés positifs depuis dimanche, 65 patients se trouvent en Flandre, 12 à Bruxelles et 31 en Wallonie. La personne revenue infectée de Wuhan est, elle, guérie et est sortie de l’hôpital depuis plusieurs semaines.

La plupart des patients positifs ont récemment voyagé en Italie mais les autorités sanitaires constatent également des contaminations au sein de notre pays. « Celles-ci restent toutefois le plus souvent limitées aux membres des familles et des personnes proches des patients », souligne le SPF Santé publique, qui ne précise pas l’état de santé des patients positifs.

Le nombre de personnes infectées dans notre pays n’ayant pas de lien avec l’Italie ou avec des proches – famille ou amis – est difficile à évaluer, souligne le virologue Marc Van Ranst. Il ne s’agit pour l’instant que de quelques cas pour lesquels il n’y a aucun lien mais le chef du laboratoire de référence pour les analyses concernant le coronavirus y voit cependant « le début d’une circulation locale ».

France

Le dernier recensement des autorités, vendredi en début d’après-midi, a fait état de 577 personnes contaminées, soit 154 de plus en moins de 24 heures, et de deux nouveaux décès, portant à neuf le nombre de morts depuis fin janvier.

Vendredi matin, Emmanuel Macron a réitéré sa conviction que, « de toute façon, l’épidémie sera là ».

Face à cette accélération, les autorités sont conduites à préparer le stade 3 des mesures de précaution. Pour le Pr Jean-François Delfraissy, spécialiste des maladies infectieuses le passage de la phase 2 à la phase 3, celle de l’épidémie, interviendra « entre quelques jours et une ou deux semaines ».

Cette nouvelle phase pourrait impliquer des mesures plus perturbantes pour la vie quotidienne : suspension de transports en commun, restriction des rassemblements ou fermetures d’écoles. Mais elles seront prises de façon progressive et au cas par cas.

Espagne

Cinq personnes sont mortes en Espagne après avoir été infectées par le nouveau coronavirus tandis que les cas ont bondi de plus de 100 à 365, selon un bilan des autorités vendredi.

Les morts « étaient toutes des personnes à risque », âgées ou souffrant d’autres pathologies, a souligné lors de son point presse quotidien Fernando Simon, responsable du centre d’alerte sanitaire national.

Depuis le dernier bilan jeudi en fin de journée, 102 nouveaux cas ont été enregistrés, le bond le plus important sur une journée depuis le début de l’épidémie qui a commencé en décembre en Chine.

Deux foyers ont notamment été détectés depuis jeudi dans deux centres d’accueil pour personnes âgées à Madrid et en périphérie de la capitale espagnole qui pourraient « présenter une mortalité plus importante », a ajouté M. Simon, qui a toutefois exclu la fermeture généralisée de ce type de centres.

Une femme de 99 ans et un homme de 76 ans, pensionnaires de ces deux centres, sont décédés, a annoncé la région de Madrid jeudi soir et vendredi matin.

L’annonce de cinq morts cette semaine, dont la première remontait au 13 février, inquiète la communauté médicale car elle prouve que le virus circulait depuis plusieurs semaines dans le pays.

Italie

Les pays les plus touchés après la Chine sont la Corée du Sud (6.284 cas dont 196 nouveaux, 42 décès), l’Italie (3.858 cas, 197 décès). En 24 heures, l’Italie annonce 49 nouveaux décès, portant le bilan total à 197 morts.

L’Italie, qui ne produit pas de masques, va en recevoir 800.000 d’Afrique du Sud en deux jours mais elle a besoin d’une dizaine de millions d’autres pour faire face à la situation.

Outre les courses cyclistes italiennes de Milan-Sanremo et de Tirreno-Adriatico, les mondiaux de semi-marathon prévus fin mars en Pologne ont été reportés au 17 octobre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous