Le match d’Anderlecht partiellement à huis clos: la moitié des supporters «punis» a reçu une autre place dans le stade

Certains fans avaient jeté un pétard vers Mignolet.
Certains fans avaient jeté un pétard vers Mignolet. - PhotoNews

Ce huis clos partiel condamne par conséquent toutes les places debout situées derrière le goal – du bloc N0 au bloc N6 – où prennent habituellement place le noyau dur et le kop anderlechtois le plus bruyant. « Nous serons privés de ce soutien non négligeable mais cela ne pourra pas servir d’excuse », a prévenu Franky Vercauteren. « C’est regrettable que beaucoup de personnes soient punies pour le geste d’une seule, mais qu’il y ait 100 ou 100 000 personnes, notre motivation doit être la même. »

Sur les 2078 supporters pénalisés, la moitié a introduit une demande auprès de la direction anderlechtoise pour recevoir une place dans une autre tribune. « Et nous avons su satisfaire 1.100 fans en les répartissant dans les autres parties du stade », se félicite-t-on au RSCA. La satisfaction est également de mise du côté du « Fan Board » où on loue le travail effectué. Plusieurs semaines avant le match, Anderlecht avait indiqué que le stade était « sold out » pour pouvoir replacer les personnes abonnées en N0 à N6. Les supporters seront situés dans le deuxième anneau à des places d’une valeur de 40 euros. Il y a donc un coût pour Anderlecht qui a bien réagi après avoir été tancé par certains supporters mécontents que le club n’aille pas en appel de cette décision.

Aucune compensation

Soulagé de n’avoir écopé que d’un huis clos partiel (NDLR : il était en sursis pour un huis clos total depuis le Clasico d’avril 2019) mais convaincu qu’il paie à travers cette sanction l’accumulation des différents débordements d’une partie de ses fans ces derniers mois, Anderlecht croise les doigts pour ne plus devoir déplorer de nouveaux incidents ce samedi. La police, dont le dispositif ne sera pas renforcé, ayant filtré les demandes – les supporters ayant un passif n’étaient pas prioritaires voire refusés –, cela ne devrait pas avoir d’incidence sur le bon déroulement du match. À noter qu’une partie des supporters de la « Mauve Army », qui n’ont pas été recasés ailleurs, sera présente aux abords du stade pour accueillir le bus des joueurs.

On rappellera que la direction a décidé de n’octroyer aucune compensation à leurs abonnés en cas de PO2. « Cela fait partie des risques. Que le film soit bon ou pas, on paie le même prix à l’entrée du cinéma », estime-t-on à Neerpede. Au grand désarroi des supporters qui ne se font guère d’illusion sur un possible cadeau dans les mois à venir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous