Accueil Belgique Politique

Super Maggie face au coronavirus: De Block contre-attaque

On l’avait un peu perdue de vue, mais la crise sanitaire remet Maggie De Block au centre du jeu politique. Sauver la Belgique d’un méchant virus pourrait être sa dernière mission périlleuse. À moins qu’elle soit l’occasion d’une réconciliation avec la population, qui l’a lourdement sanctionnée aux dernières élections.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 8 min

Accrochez-vous, la tornade Maggie est de retour. Depuis que la phase 2 du protocole en cas de crise sanitaire a été déclenchée le week-end dernier, la ministre fédérale de la Santé est partout, tout le temps. Ses pouvoirs sont plus limités que par le passé car elle est contrainte de partager ses compétences avec les Régions, mais – qu’on ne s’y trompe pas – c’est elle la boss. Maggie De Block est chargée d’organiser la résistance contre l’ennemi public numéro un de ce début d’année 2020 : l’effroyable coronavirus. Fatiguée du ronron interminable des affaires courantes, faute de gouvernement depuis plus d’un an, Super Maggie a eu du mal à cacher son excitation face à cette nouvelle mission périlleuse : « C’est sûr qu’on sent la différence, mais j’ai déjà connu d’autres situations tout aussi intenses, comme la semaine des attentats à Bruxelles ou Ebola.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, samedi 7 mars 2020, 22:35

    Le portrait de Maggie pour la journée mondiale des femmes... ça m'inspire ces strophes de Renaud : "la femme est l'avenir des cons et l'homme n'est l'avenir de rien!"... une réplique hélas bien confirmée par les commentaires des "fans" de Maggie qui accompagnent cet article

  • Posté par Lefebvre Michel, samedi 7 mars 2020, 18:47

    c'est une chose de nous refaire l'inventaire des critiques de l'opposition PS et autres médecins qui savent évidement out mais se garderont de gérer la santé. Mais il aurait été plus intéressant de comparer ces fameuses critiques a la réalité budgétaire et de de gestion. C'est toujours facile de reprendre la liste de ce qui n'a pas été fait, mais il faut savoir faire celle de ce qui a été réalisé. Mais bon la c'est un travail de journaliste que je vous suggère, je ne sais pas si c'est à votre portée.

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 7 mars 2020, 12:50

    En cette période d'incertitude politique où certains partis essaient de se positionner favorablement en vue de leur participation à un gouvernement fédéral, la tentation est grande pour ces partis politiques et leurs relais médiatiques d'exploiter la crise sanitaire et chercher à discréditer Maggie De Block, voire la saboter. Tentant, mais médiocre et irresponsable de la part de "certains" partis et médias francophones !

  • Posté par cobbaert jean, samedi 7 mars 2020, 10:27

    La seule façon de faire face à une épidémie est de concentrer les compétences et d'agir en coordination. En Belgique avec sa décentralisation où tous les niveaux de pouvoir veulent agir indépendamment les uns des autres (voir maingain et les x ministres de la santé), la situation ne peut que se détériorer. Surtout que certains n'ont qu'envie... que cela se passe mal pour en profiter politiquement...

  • Posté par Esquenet Alexandre, samedi 7 mars 2020, 10:22

    Beau blog.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs