Liège: les livreurs Deliveroo en colère contre le "Free login"

A l'appel de la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien, avec le collectif des coursiers, des livreurs de Deliveroo se sont rassemblés vendredi rue Pont d'Avroy à Liège, une artère du centre-ville où ils prennent régulièrement en charge des commandes. Une action à laquelle s'est ralliée la FGTB Liège. Les livreurs présents ont distribué des tracts aux passants afin de les sensibiliser sur leurs conditions de travail et de rémunération jugées toujours plus difficiles. Ils ont particulièrement dénoncé le système "Free login" nouvellement appliqué à Liège.

"Alors qu'il y avait jusqu'ici un nombre maximal de coursiers pour chaque créneau horaire, tous les coursiers peuvent désormais se logger à toutes les plages horaires. Mais comme ils sont payés à la course et que les courses sont réparties par l'algorithme entre les coursiers en attente, s'il y a plus de coursiers, cela signifie moins de courses pour chacun", explique Martin Willems, responsable de la CSC-United Freelancers.

Un procédé que déplore également la FGTB Liège. "Deliveroo se ménage une armada de livreurs pour s'assurer un maximum de livraisons, mettant ainsi les livreurs dans un contexte de compétition. Et dans les faits, ils devront attendre plus longtemps pour avoir une course et ils gagneront moins", ajoute Minervina Bayon.

Les livreurs présents ont expliqué qu'ils craignent effectivement un allongement des temps d'attente et de voir baisser leurs rémunérations. Ils critiquent également un système qui ne leur permet pas d'anticiper la livraison suivante, ce qui leur ferait éviter des déplacements "inutiles".

Le collectif des coursiers réclame une régulation du nombre de livreurs, le paiement des temps d'attente, la transparence de l'algorithme et un revenu horaire minimum garanti.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous