Accueil Belgique Politique

Dewael-Laruelle: Vivaldi ou requiem au bout du week-end

Dewael et Laruelle visent un gouvernement prolongeant l’exécutif Wilmès. Le CD&V relance la réforme de l’Etat. Et tranchera lundi matin, avant que le duo se rende au Palais.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Week-end décisif (encore un) pour les chargés de mission royale. Patrick Dewael (VLD, président de la Chambre) et Sabine Laruelle (MR, présidente du Sénat) réussiront-ils dans leur entreprise : identifier les partenaires d’une possible future coalition ? Ils feront rapport au Roi lundi au plus tard. Selon l’agence Belga, les deux libéraux voudraient réunir les présidents de parti concernés (VLD, SP.A, CD&V, MR, PS, Ecolo, Groen) autour d’une « note cadre » comportant quelques grands chapitres : le socio-économique, le budgétaire, les questions éthiques, la réforme de l’Etat.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, samedi 7 mars 2020, 19:25

    Quand je pense au cirque du CD&V quand Paul Magnette a débranché la mission de Koen Geens à juste titre puique celui-ci était censé explorer toutes les pistes mais avait été immédiatement recadré par son propre parti (il ne pouvait qu'explorer la piste NVA-PS testée jusqu'à l'os en vain). Et maintenant, que voyons nous? Le CD&V pouvait bien faire la leçon de stabilité à Paul Magnette, son comportement n'est en rien plus constructif. Qu'on laisse le cartel NVA-CD&V se débrouiller, qu'on laisse une mission à De Wever (Coens, Geens et Crevits ne sont plus que déboucheurs de chiottes de la NVA! Arrêtons de perdre notre temps avec cette bande de bouffons!). Qu'il explore donc une majorité sans le PS. C'est à dire sans majorité des 2/3 et sans majorité dans le camp francophone (et donc pas de révision de la Constitution et encore moins de la loi spéciale de financement). Et qu'ils nous lâchent la grappe, cette bande de clowns!

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 8 mars 2020, 20:26

    Theys Jos, vous m'avez visiblement mal lu. C'est à vous de vous débrouillez seuls!!! Puisque vous votez pour des partis extrémistes incapables de s'entendre avec la majorité francophone, vous n'avez qu'à monter un gouvernement sans le PS. Grand bien vous fasse mais dans ce cas, il n'y aura pas de réforme de l'Etat et encore moins l'insupportable négation de Bruxelles. Un gouvernement est possible sans le PS, mais pour ça, le cartel NVA-CD&V devra s'associer à Groen, au SP.A et au Cdh et ce sera sans réforme de l'Etat. Amusez vous bien!

  • Posté par Theys Jos, dimanche 8 mars 2020, 16:12

    Vous avez le droit d'insulter les autres (déboucheurs, bouffons, clowns). Vous pouvez vous sentir plus important que les autres, vu les largesses que le système belge vous accorde. PS 20 sièges avec 641.000 voix, CD&V 12 sièges avec 602.000 voix. MR 14 sièges avec 512.000 voix, Open VLD 12 sièges avec 579.000 voix etc. Vous pouvez mème exclure les autres, mais alors vous allez devoir relever vos bretelles tout seul.

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, samedi 7 mars 2020, 14:18

    Pourquoi ne pas remplacer le CD&V par le CDH...

  • Posté par Ask Just, samedi 7 mars 2020, 12:54

    Le CD&V qui se réclame "stabilisateur" est un déclencheur majeur du chaos actuel. Il a absorbé l'agenda flamingant, porte la NVA au pouvoir et maintenant rend le pays ingérable par calcul électoraliste. Qu'il prenne sa position au centre ou qu'il disparaisse (la droite flamande identitaire est arrivée à saturation de parts de marché avec NVA et VB) ! Vu leur stratégie de neuneu suiveur de la NVA, je penche pour la seconde possibilité dans 3 ans...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs