Accueil Économie

La FEB préfère la taxe kilométrique

La fédération des employeurs verse sa contribution à une réforme de la mobilité devenue urgente. Les embouteillages coûtent 22 millions d’euros par jour, en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La mobilité est décidément l’objet de nombreuses attentions. Mieux vaut tard que jamais… La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) vient de diffuser son étude sur le sujet. Le constat de base est assez préoccupant pour que la fédération des employeurs réclame des actions « maintenant » (time to act now, en langage patronal) : chaque jour, les embouteillages en Belgique coûtent 22 millions d’euros (8 milliards par an), le transport routier est responsable de 22 % des émissions de CO2 et l’impact d’un seul jour de grève à la SNCB est de 40 millions sur le reste de la société.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Le streaming musical cartonne, les artistes déchantent

Le gâteau de la musique en ligne est trop petit pour les artistes, dénonce une étude européenne. En cause, notamment, le prix, trop bas, des abonnements à Spotify et autres AppleMusic. Mais aussi, un manque de transparence des algorithmes. Les Belges sont relégués à la niche.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs