Les femmes sont moins impliquées dans les accidents graves que les hommes, selon Vias

Les femmes sont moins impliquées dans les accidents graves que les hommes, selon Vias
DPA

Les femmes sont moins impliquées dans les accidents (graves) et adoptent un comportement moins à risque que les hommes, surtout en matière d’alcool au volant, révèle l’institut Vias dans un communiqué samedi. L’institut pour la sécurité routière a procédé à une analyse statistique pour illustrer certains préjugés qui circulent à propos des femmes au volant alors que ce dimanche est la journée internationale des droits des femmes.

>Jane Fonda dans un «LéNA» spécial Journée internationale des droits des femmes

L’institut Vias révèle que les femmes sont moins gravement atteintes que les hommes dans un accident, «preuve de leur plus grande prudence», indique le communiqué. Dans un accident grave, les femmes représentent près d’un tiers des blessés (34%) contre deux tiers (66%) pour les hommes. La proportion baisse à moins d’un quart de femmes (24%) concernant les accidents mortels pour plus du trois quart des hommes (76%).

>Valérie Glatigny (MR): «Les chiffres des violences faites aux femmes sont atterrants»

L’étude montre aussi que le nombre de femmes victimes de la route est moins élevé que le nombre d’hommes et ce à tout âge. Cette différence est particulièrement marquée chez les jeunes (15-19 ans et 20-24 ans) et les trentenaires (30-34 ans), où l’on compte 1,4 fois plus de victimes de sexe masculin que de victimes de sexe féminin.

En termes de comportements à risque, la probabilité qu’un homme conduise en ayant dépassé la limite légale en matière d’alcoolémie est quatre fois plus élevée que pour les femmes.

>Alcool au volant: une nette différence entre les hommes et les femmes

Les femmes respectent également davantage les limitations de vitesse sur autoroute, selon Vias. «73% des hommes affirment rouler à 140 km/h sur autoroute contre 54% des femmes», indique le communiqué. En agglomération, 64% des hommes reconnaissent dépasser la vitesse de plus de 20 km/h contre 50% des femmes.

Vias a également constaté des différences en ce qui concerne le port de la ceinture de sécurité et l’usage du GSM au volant où, d’après des enquêtes de l’institut, les femmes respecteraient davantage les consignes de sécurité que les hommes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous