Coupe Davis: Van Herck, «fier, mais également déçu» après la défaite de la Belgique en Hongrie

Belga
Belga

Crève-cœur pour la Belgique en Coupe Davis, samedi à Debrecen. Les joueurs de Johan Van Herck n’ont pas réussi à se qualifier pour la deuxième année consécutive pour la phase finale de l’épreuve à Madrid. Sans David Goffin (ATP 10), ils se sont inclinés 3-2 contre la Hongrie après la défaite de Ruben Bemelmans (ATP 222), héroïque vendredi, 6-7 (7/9), 6-4 et 6-2 dans le cinquième match décisif contre Marton Fucsovics (ATP 84) samedi.

« Je suis fier de la manière dont mon équipe s’est profilée ici, mais je suis également déçu que nous n’ayons pas remporté cette rencontre », a confié le capitaine Johan Van Herck. « Nous avons donné tout ce que nous avions, mais à l’arrivée, les Hongrois ont été plus forts que nous. En sport, c’est quelque chose qu’il faut pouvoir accepter. Ruben a fait tout ce qu’il a pu contre Fucsovics. Il a joué un premier set fantastique. On espérait alors que le Hongrois craque sous le poids des efforts, vu qu’il avait aussi joué en double, mais cela n’a pas été le cas. Chapeau à lui ».

Les Belges n’iront pas en Espagne en novembre, mais devront à la place disputer une rencontre de barrage en septembre, contre une des douze nations victorieuses du World Group I pour mériter le droit de retenter leur chance l’an prochain. Une échéance que Johan Van Herck entrevoit avec optimisme.

« Nous pouvons quitter Debrecen la tête haute, car nous avons progressé en tant qu’équipe. C’est un élément sur lequel on peut construire pour l’avenir », a-t-il poursuivi. « Ces joueurs ont montré qu’ils étaient capables de jouer en Coupe Davis, d’être performants sous pression, et que nous étions une équipe difficile à battre. Il y a de la qualité et nous allons tout faire pour rendre cette équipe encore meilleure la prochaine fois ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Ancien 18
e
 mondial, il est entré en fonction en janvier 2020.

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Coronavirus: Andrea Gaudenzi, le patron de l’ATP, croit toujours en 2020

  • belga

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Tennis: «Atton and Price», le fonds de solidarité dont ne veulent pas les instances mondiales

  • Elle s’entretient en faisant du fitness chez elle ou en roulant à vélo.

    Par Propos recueillis par Yves Simon

    Tennis

    Kirsten Flipkens: «Je ne veux pas finir ma carrière comme ça»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous