L’impact du coronavirus sur le climat

L’impact du coronavirus sur le climat

Avions cloués au sol, événéments annulés, usines arrêtés: le coronavirus pèse sur l’économie mondiale, avec comme corollaire inattendu une chute des émissions de gaz à effet de serre en Chine et ailleurs. Mais cette bonne nouvelle pour l’environnement ne pourrait être que temporaire.

Le géant asiatique, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, a vu ses émissions s’effondrer d’au moins un quart entre le 3 février et le 1er mars comparé à 2019, selon une estimation de l’organisme Centre for Research on Energy and Clean Air (CREA).

Les congés du Nouvel an lunaire, qui tombait le 25 janvier, marquent habituellement une baisse des émissions suivie d’un rebond. Mais cette année, dans un pays mis sous cloche, avec des usines au ralenti ou à l’arrêt, la consommation des centrales à charbon qui alimentent les industries peine à repartir.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous