Coronavirus: la fédération italienne décidera mardi de la poursuite ou non de la Serie A

photo news
photo news

Tous les événements sportifs en Italie doivent se tenir à huis clos suite au décret promulgué mercredi par le président du Conseil des ministres Giuseppe Conte afin d’endiguer la propagation du coronavirus.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un nouveau décret a placé en quarantaine la Lombardie et 14 provinces. Trois des matchs de la 26e journée, reprogrammée dimanche et lundi après avoir été reportée en partie la semaine passée, Milan/Genoa, Parme/SPAL et Sassuolo/Brescia, se jouent dans la zone en quarantaine.

« Pas de sens de mettre en danger les joueurs »

Dimanche, le ministre du Sport Vincenzo Spadafora a demandé de suspendre le championnat. « Cela n’a pas de sens en ce moment, alors que nous demandons d’énormes sacrifices aux citoyens pour empêcher la propagation du virus, de mettre en danger la santé des joueurs, des arbitres, des entraîneurs, des supporters qui se rassembleront certainement pour voir le match, seulement pour ne pas suspendre le championnat et ne pas affecter les intérêts qui tournent autour. D’autres fédérations ont sagement opté pour une suspension au cours des prochains jours », a expliqué le ministre. Avant lui, le président de l’association italienne des joueurs (AIC) Damiano Tommasi avait exprimé la même demande.

La Lega Serie A, qui organise le championnat, veut elle suivre le décret et donc poursuivre la compétition à huis clos.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous