Coronavirus: les Italiens fuient les zones de quarantaine

Coronavirus: les Italiens fuient les zones de quarantaine

Plusieurs régions du sud de l’Italie ont pris des mesures dimanche pour mettre en quarantaine les personnes en provenance du nord, alors que de nombreux résidents de Lombardie, Vénétie et Emilie-Romagne ont quitté les zones rouges touchées par le coronavirus. « Notre système sanitaire n’est pas en mesure de tenir face à une telle urgence », alerte la présidente de la Calabre Jole Santelli.

La Lombardie et 14 provinces du nord de l’Italie ont été officiellement mises en quarantaine dans la nuit de samedi à dimanche pour endiguer l’épidémie de coronavirus. Les déplacements y sont désormais limités et doivent être justifiés mais de nombreux habitants ont précipitamment quitté ces zones rouges pour rejoindre leurs familles dans d’autres régions, où le nombre de cas reste pour le moment sous contrôle.

Les régions du sud s’inquiètent de ce phénomène et plusieurs ont décidé de placer à l’isolement ces compatriotes du nord. Les Abruzzes, le Molise, la Basilicate, la Campanie, les Pouilles, la Sicile et la Toscane leur demandent notamment de s’informer auprès d’un médecin dès leur arrivée et de respecter une période de quarantaine de 14 jours. Des contrôles seront également effectués dans les gares ferroviaires et de bus.

« Pas de peur, mais de la prudence »

« On a l’impression que le gouvernement n’a pas pris la pleine mesure du phénomène qui pourrait se développer dans les prochaines heures », souligne Nello Musumeci, le gouverneur sicilien. « C’est donc à nous, gouverneurs du sud, d’adopter toutes les mesures afin de contenir la propagation du virus. Pas de peur, mais de la prudence. »

Le président des Pouilles, Michele Emiliano, se montre plus alarmiste. Sur Facebook, il a publié une vidéo afin d’appeler les résidents des zones rouges à rester dans le nord de l’Italie. « Arrêtez-vous et faites demi-tour. Vous auriez pu vous protéger comme recommandé, en restant à la maison et en adoptant toutes les précautions que vous avez désormais apprises. Mais vous avez pris la mauvaise décision. »

En Italie, la région de Lombardie est la plus touchée par l’épidémie de coronavirus avec 3.420 cas, selon les derniers chiffres officiels. Elle devance l’Emilie-Romagne (1.010) et la Vénétie (543). Les régions les plus épargnées sont la Basilicate (3), la Calabre (4) et la Sardaigne (5).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous